Le constat honnête et cash de Steve Kerr envers Anthony Edwards : « Tu ne travailles pas assez dur »
*
Connect with us

Actualités

Le constat honnête et cash de Steve Kerr envers Anthony Edwards : « Tu ne travailles pas assez dur »

Anthony Edwards

Deux saisons après son entrée en NBA, Anthony Edwards est revenu sur un épisode qui l’a marqué avant la Draft. Steve Kerr, l’entraineur des Warriors avait été cash, il va falloir plus travailler pour arriver dans la Baie.

Cela fait maintenant deux ans qu’Anthony Edwards martyrise les arceaux de NBA. Sélectionné en première position de la Draft 2020 par les Minnesota Timberwolves, le jeune homme avait réalisé de nombreux workouts avec différentes franchises. Les Warriors, qui possédaient le deuxième choix, en avait organisé un avec lui. Dans une émission avec Kenny Smith, « Hustle », Anthony Edwards est revenu sur une anecdote marquante de ce workout :

« Je fais cet exercice que Steph fait. Je cours, touche la ligne, tire. Courir, toucher la ligne, tirer. Vous devez en faire cinq d’affilée. Je ne pouvais pas le faire, j’étais trop fatigué. Je me dis, ‘Mec, c’est juste trop.’ Mais je me tais et je continue. Après la séance d’entraînement, Steve Kerr vient vers moi : ‘Tu ne peux pas aller plus vite ?’ Je me dis : ‘Je pensais que j’allais assez vite.’ Il était comme, ‘Non, refais-le’ »

Cet épisode a été marquant pour le jeune Anthony Edwards qui s’est retrouvé en face des exigences d’une franchise du niveau des Warriors. Ce n’est pas pour rien que cette équipe continue de côtoyer les sommets depuis 2015. Ce moment, Anthony Edwards aurait pu mal le prendre et s’être senti humilié, mais ce n’était absolument pas le cas. Au contraire, il lui a beaucoup servi. Il a notamment ajouté qu’il avait changé la manière de s’entrainer après ce workout :

« Après l’entraînement, nous avons mangé ensemble et Steve Kerr m’a dit : ‘Si on te choisit en deuxième place, tu devras être un gros bosseur. Là, tu ne travailles pas assez dur’. Ça a été un vrai séisme pour moi. J’ai appelé mon entraîneur dans la foulée en mode ‘Hey, on doit changer’. C’est depuis ce moment que j’ai passé un cap. »

Finalement, Anthony Edwards a été sélectionné par Minnesota en première position. Les Warriors eux ont choisi James Wiseman. Il est certain que cette expérience à San Francisco lui a été bénéfique. Dès sa première saison, il semblait déjà « NBA ready » (prêt à jouer en NBA). Sur ses deux premières saisons en carrière, il tourné à 20 points, 3 passes et 4,7 rebonds de moyenne. Mieux, il s’impose de plus en plus comme un des joueurs majeurs de son équipe et sa marge de progression semble encore énorme.

Parfois, rien de mieux qu’un petit coup de pied aux fesses pour se remettre en question. C’est ce qu’a fait Anthony Edwards après un workout avec les Warriors. Aujourd’hui, il l’assure, ce moment a joué un rôle majeur dans le début de sa carrière.

Draymond Green se félicite de la bienveillance des arbitres à son égard : « J’ai gagné le droit d’avoir ce traitement différent »

3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: Gary Payton II comme un enfant dans un magasin de bonbons : le meneur a mérité ce moment !

  2. Pingback: La vidéo du jour : Steve Kerr assume complètement, les Warriors ont fait coulé l'alcool à flot

  3. Pingback: Clint Capela intéresserait les Wolves

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités