*
Connect with us

Actualités

Le banc des Raptors livre un récital et Toronto mette une taule au Bucks pour égaliser : Kyle Lowry mène sa troupe et Kawhi Leonard peut se « reposer »

Source photo : Twitter

Menés 2-1, les Raptors n’avaient pas trop le droit à l’erreur cette nuit, histoire de ne surtout pas se pointer à Milwaukee avec le couteau sous la gorge. On attendait un réveil de leur banc, décevant en playoffs, et on peut dire qu’on a été servi !

Les Bucks rentrent extrêmement bien dans leur match, avec Brook Lopez et Nikola Mirotic qui rentrent chacun un tir à 3-points pendant que Giannis Antetokounmpo vient par trois fois pénétrer la raquette des Raptors. En 3 minutes seulement, la clim est installée à Toronto, leur équipe étant déjà menée 12-5. Mais Kyle Lowry va faire très mal en sortie de temps-mort : deux tirs primés, un stepback à mi-distance, des lancers obtenus, le meneur est en feu et ramène son équipe à égalité. Le rythme s’accélère, la précision est bonne des deux côtés, bref ce premier acte est un pur régal. George Hill et Norman Powell s’échangent un tir primé en sortie de banc, et même Fred VanVleet vient y ajouter le sien, lui qui est régulièrement décrié pendant ces playoffs. Giannis envoie un surprenant airball (le 2ème dans cette série) depuis la ligne des lancers-francs, et au final ce sont les Raptors qui mènent d’un petit point à l’issue du premier quart-temps : 31-32 !

Le court lap de temps entre les deux actes ne va pas les faire refroidir ! Pendant que les Bucks jouent à l’envers, à prendre des tirs contestés en début d’horloge, les Raptors sont saignants sur contre-attaque ! Norman Powell obtient une faute sur son layup et Serge Ibaka vient grapiller de nombreux rebonds offensifs, offrant de nombreux points sur seconde tentative dont un dunk rageur ! Mile Budenholzer est obligé de prendre un temps-mort, son équipe comptant déjà 10 points de retard ; quelle réaction des Raptors qui réveille la Scotiabank Arena désormais en feu ! Laissant beaucoup d’énergie dans sa défense sur Kawhi, Khris Middleton vient inscrire 8 points consécutifs pour recoller au score, mais Serge Ibaka continue à être inarrêtable dans la raquette en plus de venir inscrire un tir extérieur pour maintenir l’avance des siens. La raquette des Raptors ferme l’accès au cercle à Giannis qui du coup ressort les ballons, mais seul Middleton se montre adroit sur ses tirs ouverts. Milwaukee applique la même tactique sur Kawhi Leonard, mais les Powell et Ibaka prennent bien le relais. Lowry rentre 4 lancers généreusement offerts et Drake ne peut que sourire en voyant son équipe de cœur rentrer aux vestiaires avec 10 points d’avance : 55-65.

On attendait une réaction des Daims de retour sur le terrain, avec une plus grande variation dans leurs attaques, mais non… L’équipe continue d’envoyer leur franchise player au casse-pipe et la défense des Raptors s’ajuste parfaitement, volant même plusieurs ballons pour filer en contre-attaque. Sur l’une d’elles, Kawhi Leonard viendra dunker sur Giannis, en retard au contre, et l’ailier retombe assez mal sur sa cheville lui est visiblement gêne depuis le début de la rencontre. Ca n’empêche pas son équipe de désormais compter 13 points d’avance grâce à un 2+1 obtenu par Pascal Siakam. C’est une nouvelle fois Middleton qui va sonner un début de révolte pour Milwaukee. A 8/9 au tir, il est d’une rare justesse, rentrant un nouveau tir primé pour arriver déjà à 23 points, en plus de glisser un petit caviar de passe à rebond dans la raquette. Mais Malcolm Brogdon et Ersan Ilyasova manquent leurs shoots ouverts, et la sanction est immédiate côté Toronto, qui profitent des espaces créés par Kawhi pour garder 12 points d’avance !

Le banc des Bucks, habituellement si dominant, est en total échec ce soir, à l’image d’un Malcolm Brogdon absolument catastrophique (0/7 au tir). Pendant ce temps, Norman Powell et Fred VanVleet continuent de se montrer létaux sur contre-attaque. L’attaque des Bucks déjoue totalement, le ballon ne circule presque plus et les shoots pris sont mauvais… L’équipe semble au bout de ses pompes, face à des Raptors qui livrent un match presque parfait en seconde période, et l’écart ne cesse de grimper jusqu’à atteindre les +20 alors qu’il ne reste que 8 minutes à jouer ! Autant dire que la messe est cuite, les hommes de Nick Nurse se chargeront systématiquement de planter un tir primé à la moindre fausse tentative de comeback des Bucks. Le score final est sans appel : 102-120 !

Toronto envoie un message fort à ceux qui imaginaient déjà les Bucks en finales, avec un match abouti en attaque comme en défense qui leur permet d’égaliser 2-2 dans cette série. Mention spéciale à leur banc qui s’est réveillé au meilleur des moments ! On en connait certains qui doivent kiffer à l’idée de voir cette série se prolonger, synonyme de repos plus long afin de récupérer un Kevin Durant en bonne forme.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités