*
Connect with us

Actualités

Lakers 2001 ou Warriors 2017 ? Richard Jefferson est le seul qui peut arbitrer ce débat

C’est un (autre) grand débat qui traîne depuis des années. Quelle est la meilleure équipe All-Time ? Si on parle souvent des Bulls de 1996 grâce à leur bilan monstrueux (et Michael Jordan of course) il y a deux autres équipes qui rentrent dans la course. Les Lakers 2001 et les Warriors 2017. Cela tombe bien, Richard Jefferson a affronté les deux.

L’équipe de Shaq et Kobe était monstrueuse. Elle a réussi, on ne sait encore comment à ressortir avec 3 sweeps de suite, pour finalement perdre un petit match lors du game 1 contre les Sixers, avant de finalement remporter les 4 suivants. C’est déjà dur d’aligner un 16/1 en saison régulière, alors imaginez en playoffs. Il aura fallu les 48 points d’Allen Iverson pour freiner cette armada et après prolongation qui puis est. Shaquille O’Neal était au sommet de son art, Kobe Bryant était en train d’exploser, ajoutez à ça quelques rôle-players de renoms. Si Richard Jefferson a affronté les Lakers en finale (2002), il a pu les jouer en saison juste après le titre de 2001 et il est peu de dire qu’ils étaient effrayants. Celui qu’on appelait « Airplane » les place au-dessus des Warriors 2017 :

« La seconde meilleure équipe que j’ai affrontée, c’était les Warriors 2017 de Steph, KD, Klay, Draymond. Cette équipe n’existait pas, il n’y avait pas de formule pour ça. Je m’en fous, tu devais presque assembler une équipe type team USA pour les battre. C’est pas un exagération.

Mais la meilleure équipe c’est les Lakers 2001. Je sais que Steph a du crédit pour avoir changé le jeu mais il y avait Shaq. Shaq te forçait à avoir 2 ou 3 grands en plus dans ton roster, donc ça éliminait le small ball. Tu dois garder un intérieur et plusieurs grands sur le terrain parce que Shaquille O’Neal, et autant que j’aime Draymond, Draymond ne fera rien contre prime Shaq. »

S’il y a eu la fameuse polémique en 2002 avec les Kings, fallait-il encore aller gagner la finale de conférence et la finale NBA ensuite. Jusqu’en 2004, Shaquille O’Neal était vraiment un joueur monstrueux et il faut bien plus qu’une simple prise à 2 pour pouvoir le stopper. Les intérieurs se devaient d’être prêts, soit se prendre des coups de coude dans la tronche, ou se faire expulser. Sur ce point, RJ est dans le vrai mais quand on connait la version de Stephen Curry et Kevin Durant en 2017, bon courage aussi pour les arrêter. Un débat encore une fois compliqué, avec le trop grand écart d’années entre les deux équipes. Quoi qu’il en soit, les deux franchises avaient des monstres qui ont marqué leur temps avec une seule défaite. N’oublions pas de citer les Sixers de Julius Erving et Moses Malone, qui n’avaient perdu qu’une fois en post-season (1983).

Une équipe comme les Nets pourrait faire tout aussi peu, surtout si elle est en assez en forme pour créer des automatismes au cours de la saison.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités