*
Connect with us

Actualités

La stat de la nuit : les arbitres ont bien respecté les consignes, Rudy Gobert en ressort le 1er gagnant, qui l’eût cru ?

Après une semaine complète, on peut faire un petit bilan des nouvelles règles et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on retrouve des mécontents à l’image de Joel Embiid ou encore James Harden… mais un heureux se nommant Rudy Gobert.

Les nouvelles règles étaient les suivantes : arrêter d’avantager les attaquants. Le directeur de la formation des arbitres déclarait même « nous voulons du basket joué et non trafiqué. » On comprend l’idée mais ce n’est pas James Harden et Trae Young qui ont inventé les règles. Critiquer les joueurs non, critiquer le jeu oui. Pour se faire, fini les pumpfakes ou le joueur qui se jette dans le défenseur (Merci Reggie Miller). Au début des années 2010, les arbitres avaient tenté de moins siffler mais la règle n’étant pas devenue officielle, cela a empiré avec le temps. Pour récolter une faute en shootant, le joueur devra garder un geste naturel et non exagéré. Place aux nombres maintenant.

Les chiffres parlent d’eux même et à un niveau individuel d’abord. Un Trae Young tente seulement 5.3 cette année contre 8.7 l’an passé. Pareil pour Joel Embiid avec 7.3 contre 10.7 (meilleur de la ligue en 2020-2021). Mais le pire reste sans aucun doute James Harden avec 3 contre 7.3... Toutefois, les chiffres sont à prendre avec des pincettes, les joueurs ne sont pas tous en forme et d’autres s’habituer aux nouvelles règles. A un niveau global, les chiffres sont aussi là pour en attester. En moyenne, la NBA compte aujourd’hui 19.9 lancers par match contre 21.8… Soit une différence de pratiquement 3 lancers, ce qui n’est pas rien et preuve que ça marche. Une NBA un peu plus naturelle… qui avantage les gars qui jouent simplement au basket et la plus grande surprise est de voir Rudy Gobert (égalité avec Giannis Antetokounmpo) à la première place des lancers tentés. Il en shoote 7.3… alors que c’était la moyenne du 6ème joueur qui tentait le plus de lancers en 2020-2021 !

Les hommes mentent, pas les chiffres. Ce premier point global au bout d’une semaine compétition n’est qu’une tendance. Reste à savoir si cela marchera sur le long terme.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités