La sale faute d'Hassan Whiteside sur Luka Doncic a beaucoup fait parler chez les Mavericks
*
Connect with us

Actualités

La sale faute d’Hassan Whiteside sur Luka Doncic a beaucoup fait parler chez les Mavericks

La série entre le Jazz et les Mavericks est ultra physique. Hassan Whiteside a réalisé une grosse faute sur Luka Doncic et les Mavericks n’ont pas aimé du tout. Le match 6 et potentiellement le dernier de la série, risque d’être chaud dans l’Utah.

Les deux équipes ne peuvent pas s’encadrer, c’est une surprise pour personne et avant même que la série débute, il y a déjà eu des briefs entre les deux camps. Cette nuit, les Mavericks ont atomisé le Jazz et doivent d’ores et déjà se préparer pour tenter de finir la soirée dans l’Utah. Whiteside aime bien faire le bad boy et alors que le match est déjà joué à 5 minutes de la fin avec 20 points d’écart, le pivot du Jazz va commettre une vilaine faute sur Luka Doncic. C’était une façon de faire passer un message avant le match 6, c’est quelque chose de typique en playoffs. Après la chute de Doncic, Dorian Finney-Smith et Reggie Bullock sont venus provoquer Hassan Whiteside physiquement, une chose qu’a apprécié Luka Doncic. Après la rencontre, il y a eu beaucoup de bruit après cette action et les Mavericks ont évoqué leur âme de protecteur, les uns avec les autres :

« Ils me soutenaient », a déclaré Doncic, qui a inscrit 33 points, 13 rebonds et cinq passes dans la victoire. « On se protège mutuellement. C’est ce que font les grandes équipes. J’irais à la guerre avec ces gars-là. C’est une équipe spéciale. »

« J’ai juste couru et protégé mon coéquipier. » a déclaré Finney-Smith, qui a limité Donovan Mitchell à 9 points, 4/15 au shoot et 4 balles perdues « C’est les playoffs. C’était une grosse faute. Nous savons qu’ils veulent s’en prendre à Luka. Ils vont aussi s’en prendre à Jalen Brunson aussi. Nous devons juste nous protéger et gagner les matchs. »

C’est ce qu’on appelle l’esprit d’équipe et il faudra qu’il soit grand pour tenter de jouer le prochain match et clôturer la série. Rudy Gobert, Donovan Mitchell et leurs coéquipiers tenteront de jouer avec l’énergie du désespoir. 

Quand des équipes ne voulaient pas drafter Jaylen Brown car c’était une tête

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités