*
Connect with us

Actualités

La revanche est douce : l’ancienne clique de Seattle se venge pour gâcher la performance de Jewell Loyd

Jewell Loyd aurait dû être la star de la soirée mais New York avait décidé de s’offrir le scalp de Seattle dans la dernière minute du match. Une rencontre qui fut forte appréciable avec un money-time grand seigneur.

Le match a malheureusement vu pas mal de grands noms absents pour ce choc. Sue Bird et Breanna Stewart étaient reposées et Jazmine Jones est toujours en train de récupérer de sa blessure au pied. A noter qu’il s’agissait du seul match de la soirée, de quoi observer avec insistance le show de Jewell Loyd. L’arrière devait augmenter son niveau de jeu sans les deux leaders de son équipe. Pour être on fire, elle a été on fire avec 35 points, de quoi égaliser son record en carrière. La médaillée olympique en profite même pour planter 21 points dans le 3ème quart-temps. Dans l’histoire de la WNBA, seulement Diana Taurasi a réussi à faire mieux sur un quart-temps, qui on le rappelle, ne dure que 10 minutes… Mais il y a eu cette fameuse ligne droite, ratée au possible. La rookie DiDi Richards a tout simplement empoisonnée sa vie.

Seattle avait le match en main, avec plus de 10 points d’avance et pourtant, la franchise n’a pas réussi à tuer la rencontre. Sans Jewell Loyd, l’équipe n’arrive à rien et dès qu’elle se met à rater, l’écart flanche. Lors du dernier quart-temps, la protégée de Kobe Bryant rate presque 10 shoots et son équipe ne marquera que 7 points en 10 minutes… C’est le moment choisi par Rebecca Allen qui plante 3 paniers à 3 points dans le money-time pour forcer le comeback. C’est finalement sur un shoot ultra chanceux de Betnijah Laney avec la planche, que le Liberty va l’emporter et la joueuse de New-York avoue clairement que c’était pas le plan : « Je n’ai pas annoncé la planche. J’avais l’impression que ça allait rentrer direct. Je le prends quand même. » C’est une belle revanche pour Natasha Howard et Sami Whitcomb, deux anciennes de Seattle.

New York croit dur comme fer aux playoffs et c’est le genre de victoire qui booste forcément, grâce à la physionomie du match. Bien que déçue, Jewell Loyd n’a pas à s’en faire, Stewart et Bird devraient revenir au prochain match.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités