*
Connect with us

Actualités

La rage de vaincre de Nicolas Batum qu’on aime : « On ne pouvait pas perdre ce match »

Source photo : FIBA.com

Fort de son nouveau contrat avec les Clippers, Nicolas Batum était totalement prêt et focus sur la rencontre contre l’Italie pour ces quarts de finales des Jeux olympiques de Tokyo. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Batum a été excellent et a été l’un des facteurs de cette belle victoire tricolore. La France accède donc au dernier carré de la compétition et Batum y est pour beaucoup.

Alors qu’il devait gérer la Free Agency ainsi que le quart de finale des Jeux olympiques contre l’Italie ce matin à 10 h 20, Nicolas Batum a été très très chaud des deux côtés du terrain pour permettre aux Français de plier la rencontre et d’accéder au dernier carré de cette compétition olympique. Tôt avant la rencontre, on apprenait que l’ailier des bleus avait renouvelé son contrat pour deux années supplémentaires du côté de Los Angeles. Une annonce qui a certainement dû soulager Nicolas Batum avant le début de la rencontre et on a senti l’ailier complètement focus dans son match.

« C’était une journée très particulière. Enchaîner la free agency et un quart de finale olympique, ça ne se refera jamais. J’étais nerveux, plus pour le match que pour la free agency car je savais que ce serait bien géré. La seule chose qui me manque, c’est une médaille olympique. On ne pouvait pas perdre ce match. À cause de la façon dont on a perdu les deux quarts des dernières éditions, et de la manière dont j’ai joué les deux, il fallait que je fasse quelque chose de différent. Je ne devais pas laisser Nando et Evan tous seuls. Je n’ai rien fait d’exceptionnel, j’ai juste été moi en plus-plus, ça a marché pour l’équipe et je suis content. » A déclaré Batum.

Il faut dire que Nicolas Batum a été incroyable des deux côtés du terrain avec 15 points, 14 rebonds, 3 passes, 3 interceptions et 2 contres. Autant dire qu’il fallait bien ça pour épauler Evan Fournier avec ses 21 points et Rudy Gobert avec 22 points, 9 rebonds et 2 contres. Quoi qu’il en soit, si Batum et l’EDF, ça n’a pas toujours connecté, l’ailier des Clippers a été excellent et cette prestation ne peut que ravir tous les fans de l’équipe de France.

Maintenant que l’objectif du dernier carré est atteint pour les bleus, le plus dur commence pour l’équipe de France. La Slovénie n’est pas du même niveau que l’Italie et elle possède en Luka Doncic une star capable de tout sur le terrain. La dernière fois que les Bleus et les Slovènes s’étaient rencontrés, « Luka Magic » avait 18 ans et son pays avait remporté l’Eurobasket dans la foulée. Autant dire que c’est une sacrée rencontre qui va attendre les Français et il va falloir être prêt.

Nicolas Batum

Cette fois-ci, Nicolas Batum n’est pas passé à côté de son rendez-vous et il faudra un grand Batum face à la Slovénie.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: La décla du jour : Evan Fournier trolle salement France TV, voilà on vous les vrais termes, maintenant faut respecter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités