*
Connect with us

Actualités

La légende Ja Morant est en train de commencer : « C’est quelque chose que je respecte chez lui et dans son jeu. Il n’abandonne pas. »

Source image : CBS Sports

Ja Morant est un jeune joueur complètement fou. Après avoir amené ses Grizzlies en playoffs, son premier tour face au Jazz dépasse toutes les espérances. Le meneur est en feu et en train de gagner le respect de toute la ligue.

Ja Morant en train de dépasser toutes les attentes placées en lui. Là où la plupart des spectateurs et analystes se satisfaisaient de la participation des Grizzlies au premier tour, le meneur n’est pas de cet avis. Une victoire dans le match 1, avec 26 points et une agressivité à toute épreuve face à la raquette du Jazz. Mais c’est au deuxième match, hier soir, que la véritable explosion a eu lieu. 47 points, 7 passes, 4 rebonds dans la défaite 141-129 de Memphis. 47 points. Un chiffre historique, puisqu’aucun joueur de 21 ans ou moins n’avait établi un tel total en playoffs. Le précédent record était de 45 points et était détenu par LeBron James. Malgré tout, le meneur n’est pas satisfait de son exploit au scoring, la défaite gâchant le plaisir. Le numéro 12 est notamment revenu sur son duel en haute altitude avec Rudy Gobert.

« Je n’ai pas peur. Je veux dire, c’est son boulot : protéger le cercle. Le mien est d’attaquer le cercle pour aller finir. Évidemment, il a eu un bon contre, mais comme vous avez pu le voir, je suis retourné directement dans la raquette. »

Le jeu de Ja Morant est crucial pour la survie des Grizzlies dans la série. Car tous les autres joueurs, excepté peut-être Jonas Valanciunas, dépendent en attaque de la réussite de Ja Morant. Dillon Brooks est capable d’être efficace s’il a les espaces suffisants. Kyle Anderson fait les petites choses qui permettent à Memphis de calmer le tempo et de scorer quelques paniers faciles. Et Jaren Jackson Jr s’est transformé en Ryan Anderson depuis son retour, puisqu’il ne fait que shooter de loin, donc les décalages de Ja Morant sont pour lui une nécessité. Mais le talent offensif et le respect de la ligue pour le meneur de 21 ans ne font que croître, comme on peut le voir dans les propos de Donovan Mitchell, pourtant habitué à ce genre de performances stratosphériques.

« Honnêtement, ce n’est pas si surprenant. C’est un joueur. Il vient ici et il se bat. Ce soir, il a été agressif dès le début. A ce jeune âge, être capable de faire ça est définitivement spécial. C’est quelque chose que je respecte chez lui et dans son jeu. Il n’abandonne pas. »

Les exploits de Ja Morant devront se répéter si les Grizzlies ne veulent avoir ne serait-ce qu’une chance face à la meilleure équipe de la ligue. Mais même s’ils sortent des playoffs prématurément, le meneur aura écrit la première page de sa légende, qui s’annonce immense.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités