La frayeur Anthony Davis a pointé le bout de son nez : pas de fracture mais une (nouvelle) blessure à la cheville
*
Connect with us

Actualités

La frayeur Anthony Davis a pointé le bout de son nez : pas de fracture mais une (nouvelle) blessure à la cheville

Source photo : Twitter

Los Angeles a gagné un match difficile cette nuit. La victoire était belle mais gâchée par la blessure d’Anthony Davis. Une parmi tant d’autres. Le joueur ne reviendra pas tout de suite mais le pire a été en quelque sorte évitée. Il sera réévalué dans les prochains jours.

Lors de cette ribambelle de rencontres la nuit passée, le Jazz a affronté les Lakers. Dans un premier temps, les locaux ont été dominés et puis vient le drame. Suite à un duel aérien avec Rudy Gobert, Anthony Davis retombe mal. L’intérieur n’arrive plus à poser son pied. Les Lakers ramènent carrément une civière mais le joueur ne veut pas l’utiliser. Il va le regretter car dans le tunnel pour rejoindre l’infirmerie, il peine à marcher. Selon les médecins des Lakers, il n’y aurait pas de fracture, le pire a été évité mais cela ne signifie rien pour autant. Le joueur sera examiné bientôt pour connaître l’importance de sa blessure. Son absence pourrait se compter en semaine et ça sent clairement pas bon pour la suite de la saison, déjà très compliquée à Los Angeles. Comme Lebron James, toute la planète basket a fait la grimace en voyant la blessure de AD. Il essaye de garder le sourire mais c’est dur de perdre des coéquipiers en cours de route :

« De toute évidence, c’est écœurant de voir AD tomber de cette façon », a déclaré la star des Lakers. « J’espère qu’il va bien. Évidemment, je veux dire, je sais qu’il n’est pas au top, mais évidemment sa santé est le plus important pour lui et pour l’équipe. J’ai vu [des coéquipiers se blesser] trop de fois, évidemment. Alors je lui souhaite juste le meilleur. »

Les blessures se multiplient chez les Lakers et bien sûr pour Anthony Davis. Son équipe a joué 58 matchs et la superstar en a déjà 17. La seule bonne nouvelle c’est que Los Angeles ne rejoue pas avant le 26 février. Quelle malchance pour cette équipe, qui était en repos depuis ce week-end et perd un joueur alors qu’elle a 10 jours de repos à venir. AD avait en plus prévu de partir en vacances. Cette blessure aura eu le mérite de réveiller les Lakers et notamment Lebron James contre le Jazz de Rudy Gobert. Auteur de 15 points dans le dernier quart-temps, il a bien été aidé par Russell Westbrook dans cette fin de match. A l’heure actuelle, les Lakers sont encore 9èmes, devancés par les Clippers et ça tombe bien, il y a une double confrontation juste après le break du All-Star.

L’heure est à la prière à Los Angeles. Les Lakers ne connaissent que trop bien le dossier. En recrutant Anthony Davis, ils savaient que le joueur était fragile mais pas à ce point là, surtout après sa première saison digne d’un MVP.

La pub stratosphérique avec Lebron James du passé et du présent : l’effet nostalgie ne ratera jamais, le Superbowl a encore frappé !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités