Connect with us

Actualités

La déclaration du jour : Tony Parker toujours en amour sur Victor Wembanyama malgré leur divorce

NBA – Tony Parker n’a plus Victor Wembanyama dans ses rangs mais reste un fan comme un paquet de français. Interviewé par Malika Andrews, Tony s’est exprimé sur le peut être futur premier pick de la prochaine draft. Une chose est sûre, il voit grand.

Comparé à énormément de personnes, Tony Parker connait très bien Victor Wembanyama. En effet, il a fait un peu sa promo lors de l’émission quotidienne « NBA Today », diffusée sur ESPN. Le qualifiant de quelqu’un formidable, en plus d’un joueur pour le moins talentueux, Parker pense que son ancien poulain sera numéro 1 de draft et beaucoup suivent son avis. On rappelle que Wembanyama a quitté l’ASVEL pour jouer en région parisienne et dans une petite année, sauf changement de programme, la nouvelle star française sera bel et bien un joueur NBA. Les comparaisons sont nombreuses avec un profil original avec une capacité de shooter de loin, une bonne défense grâce à ses longs segments mais le lascar fait tout de même 2.20 mètres et ce serait du jamais vu. Il doit acquérir de l’expérience au maximum et l’Eurobasket pourrait être un début, puisqu’il a été présélectionné :

« Quand les gens me demandent à qui pouvez-vous le comparer, je ne sais pas à qui le comparer. Il est vraiment unique car il court comme un arrière, et tire comme un arrière mais il mesure 2,19 m et il est très long, son envergure est incroyable. Il veut gagner et son mental est bon aussi. Mentalement, il veut être le meilleur. 

C’est un être humain formidable, un enfant formidable. Difficile de savoir jusqu’où il peut aller. C’est la beauté de la chose et c’est la raison pour laquelle je pense que chaque GM NBA pense qu’il va être le numéro un de draft. Le ciel est la limite pour lui. Il peut faire tout ce qu’il veut. »

Ce n’est plus son joueur mais Tony Parker dépasse la fonction de président. En tant que meilleur joueur français de l’histoire, il souhaite que tous les frenchies cartonnent aux USA et connaissant bien Victor Wembanyama, il souhaite prévenir les ricains sur le potentiel du garçon.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Quand Tony Parker ne voulait pas que Boris Diaw soit drafté...

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités