*
Connect with us

Actualités

Les Clippers à deux doigts du comeback : +51 pour les Mavs, on a failli y croire

Source photo : Twitter ESPN

51 points. Ce n’est pas que le record de Vince Carter en carrière mais aussi l’écart du match de cette nuit entre Dallas et Los Angeles. Une purge, une fessée et une perte de temps pour de nombreuses personnes. Les Clippers ont montré une nouvelle fois leur visage diabolique.

Les français(es) ont finalement regretté de ne pas s’être assis en famille devant Salt sur W9 avec Angelina Jolie. Non mais c’est à se demander comment mieux pourrir un dimanche soir et on comprendrait que les fans ne soient pas restés devant leur télé. Il faut savoir que Kawhi Leonard n’était pas présent, à cause du coude de Serge Ibaka  sauf que c’est pas une raison pour se faire fumer de telle manière. Durant les 9 premières minutes du match, seul Paul George marque, c’est pour dire la dinguerie de la situation. Au final, ils seront deux à avoir planter dans les 12 premières minutes côté Clippers – Zubac étant l’autre joueur. Le premier quart-temps se termine sur le score de 36 à 13. 13 points, 6 rebonds, 4 passes pour Luka Doncic au bout du 1er quart-temps (Josh Richardson aussi à 13 points).

On a déjà vécu ce cas de figure, pas plus tard que l’opening night, les Lakers étaient revenus de 21 points, avant de craquer dans la dernière ligne droite. L’effet inverse se produira dans la rencontre du soir. L’écart monte à 30 points, puis 40 points et jusqu’à même 50 points en première mi-temps. Les Clippers deviennent ainsi l’équipe ayant subie le plus grand écart de l’histoire après 24 minutes de temps. Et si seulement ça pouvait s’arrêter là… Mais non, les Clipps aiment souffrir et l’écart monte jusqu’à plus de 60 points dans le 3ème quart-temps. La rencontre ne sert à rien, à part la laisser en fond, en lisant un bon petit scan de One Piece pour s’occuper. Le score final sera de 124 à 73.

Luka Doncic clôt la rencontre à 24 points, 9 rebonds et 8 passes en 26 minutes, Josh Richardson plante 21 unités et 18 points pour Tim Hardaway Jr. C’est d’ailleurs le seul kiff du match. Voir J-Rich montrer de belles choses avec Luka Doncic et surtout retrouver son niveau de Miami. En face, Paul George termine à 16 points et seuls 3 joueurs atteignent la barre des 10 points. Comment réagir à une telle flopée ? Comment se sentira le vestiaire ? On a senti aucune âme, aucune envie et surtout aucune adresse de la part des Clippers. Attention, ce n’est qu’un match mais il faudra montrer mieux dès le prochain match. Il est impossible de mettre ça uniquement sur le dos de l’absence de Kawhi Leonard.

Quelle tristesse d’avoir gâché son dimanche de la sorte. Plus qu’à prier pour que la suite de la soirée soit toute sauf du même acabit. Un dimanche soir qu’on veut oublier au plus vite.

Le move de la nuit : Markelle Fultz sort le layup Jordanesque, il est vraiment de retour

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités