*
Connect with us

Actualités

Kyrie Irving allume (encore) les médias : elle va être belle la rentrée

Source photo : Nets Daily

Jusqu’où ira donc Kyrie Irving ? Après avoir pris une amende, il a remis le couvert. Il a utilisé Instagram pour un message violent et les journalistes américains ne l’ont pas bien pris.

Le cirque entre les médias et Kyrie Irving ne risque pas de s’arrêter là. Le meneur de jeu s’est pris une amende de 25 000 dollars. Il n’est pas le seul puisque la franchise a reçu la même facture et sans doute qu’elle n’était pas heureuse, sachant que ce n’était pas leurs affaires. On a bien l’impression que ce sera loin d’être la seule amende de la saison pour l’ami Kyrie Irving. Il a dégainé encore une fois contre les médias, les traitant de « pions ». Forcément, les journalistes ont réagi en masse sur les réseaux sociaux en demandant à Kyrie Irving de se contrôler. Le crosseur fou n’aura pas le choix, à un moment ou à un autre de la saison, il devra prendre sur lui et parler. Un joueur NBA n’est pas seulement payé pour jouer au basket, il a des obligations et l’une d’elles est de parler devant les caméras :

« Je prie pour que l’argent [de l’amende] soit utilisé pour les communautés marginalisées dans le besoin, précisément dans l’état dans lequel se trouve notre monde. Je suis ici pour la paix, l’amour et la grandeur. Cessez de nous distraire, moi & mon équipe, et appréciez l’art. On fait les choses différemment ici. Je ne parle pas aux pions. Mon attention a plus de valeur que ça. »

Outch, elle fait mal. En tant que média, on ne peut pas acquiescer ce que dit Kyrie Irving. C’est un manque de respect réel de la part du meneur de jeu. Mais si on prend un peu du recul, la déclaration n’est pas étonnante. Il est dans sa ligne de conduite, Ky en veut toujours aux médias et continue de leur fait payer. Le numéro 11 de Brooklyn ne veut pas que ses propos soient déformés et veut éviter chaque drama mais c’est l’effet inverse qui se produit. Il pourrait tout simplement répondre brièvement aux médias, ça ne lui coûte rien, même si c’est pas un seul mot. On espère que de l’eau coulera sous les ponts et Kevin Love fait office de héros pour supporter les médias. Il y a des hommes derrières les médias et tient à le rappeler à son ami. En vouloir aux entités oui mais pas aux personnes tels que les reporters qui aiment leur métier :

« Appeler n’importe qui un pion c’est clairement un signe de manque de respect pour moi. Je sais où Kyrie veut en venir dans sa volonté d’améliorer la vie d’un nombre de personnes, mais je ne suis simplement pas quelqu’un qui sème la discorde. C’est mon avis. J’aime Kyrie, je sais qu’il a changé mais une nouvelle fois, je ne suis pas une personne qui va diviser. Je pense que chacun a un rôle à jouer tant que l’intention est là et qu’elle est bonne. »

On ne pourrait pas mieux paraphraser Kevin Love. Tant les fans, que les médias, en passant par la ligue ou les joueurs, chacun a son importance. On peut toujours avoir des désaccords sur tel ou tel sujet mais ni le silence et ni le manque de respect ne permettra de changer les choses. A bon entendeur Kyrie Irving…

Les premiers points de Killian Hayes : qui a dit qu’il n’avait pas de main droite ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités