Connect with us

Actualités

Kobe et TP voulaient faire grandir le basket féminin ensemble : « C’est juste triste de ne plus le voir maintenant »

Source photo : BeIN

Personne n’a pu rater les premières minutes de « The Last Dance » avec Kobe Bryant. Même à l’heure actuelle, il est impensable de croire qu’il n’est plus parmi nous. Tony Parker a voulu dire quelques mots dans le podcast de Marc J. Spears et Kenyon Martin, qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi.

Tony a eu la chance de faire partie de l’une des plus grandes rivalités de son sport. Les Lakers vs les Spurs. Contrairement à une rivalité Lakers vs Celtics, ou encore Duke vs North Carolina, qui a eu lieu des années auparavant, celle-ci est née devant nos yeux. Avant son arrivée, San Antonio contre Los Angeles était un beau match parmi tant d’autres. Suite aux duels Shaq contre Duncan, Kobe contre Bowen et Manu, et surtout toutes les confrontations en playoffs, l’affiche est devenue LE classique de la conférence ouest. Encore plus pour la génération 2000. Soit canal + passait les Spurs à cause de Tony Parker, ou soit la chaîne cryptée diffusait les meilleures équipes ou les plus hypes et forcément le duo Shaq – Kobe était demandé par les téléspectateurs. Le Hall of famer a ainsi dit quelques mots sur le Mamba, lui qui s’était déplacé durant le mémorial au Staples Center :

« C’était important d’être là car il a toujours eu impact dans ma carrière. Il a toujours été là pour moi, me donnant des conseils et m’envoyant des messages. il était juste un incroyable joueur. Peut être le plus proche de Michael Jordan, qui je pense est le meilleur de l’histoire. J’ai joué contre Kobe à son prime. Je garderai toujours en mémoire les Lakers vs Spurs, qui était le classique où nous étions tous à notre prime. Il va définitivement nous manquer.

La dernière fois que j’ai vu Kobe, c’était en Chine l’année dernière, il était ambassadeur de la CDM. Nous étions assis à côté ensemble et on parlait du basket féminin et comment le développer. Il savait que j’avais acheté une équipe féminine et que j’avais investi beaucoup dans le basket féminin. C’est juste triste de ne plus le voir maintenant. J’espérais que nous pouvions faire tout ce truc ensemble parce nous aurions fait un énorme boulot ensemble dans le basket féminin. »

On peut clairement se souvenir durant l’annonce du décès de Kobe à quel point les Spurs étaient touchés, le soir même du tragique accident d’hélicoptère. DeRozan bien sûr, qui est considéré comme son fils spirituel. Mais aussi les larmes de Duncan, son plus grand rival et bien sûr un Gregg Popovich au regard vide. Il en va de même pour Ginobili et Tony, qui même s’ils n’avaient pas des stats à la Lebron James, le Mamba les qualifiait comme tels et les respectait énormément. Il connaissait le basket à un point qui dépassait les chiffres et c’est sans doute pour ça que Tony le chérit autant.
Concernant le basket féminin, ils auraient fait des grandes choses ensemble. Outre vouloir coacher sa fille, il était appréciable de voir le natif de Philadelphie commencer en bas de l’échelle. Là où beaucoup d’anciens joueurs sont dans le business, lui voulait montrer tout ce qu’il a appris et tout son amour du basket. Apprendre les fondamentaux aux joueuses, mais aussi aux parents. Il mettait un point d’honneur à enseigner aux autres, comment avoir du succès. Comme le dit Tony, il va vraiment nous manquer et c’est déjà le cas, encore plus pour le basket féminin.

Impossible de dissocier Tony de Kobe, pour les fans NBA des années 2000. En espérant que Parker puisse continuer la mission du MVP 2008 et on sent bien à travers ses paroles, qu’il a perdu un véritable ami.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités