Connect with us

Actualités

Kobe Bryant était un ravagé, épisode 334 : Coach K raconte le détraqué qu’était le Mamba avec team USA

Des histoires comme ça, on en raffole. L’édition 2008 de team USA était bien différente des autres. Après l’échec de 2004 à Athènes, les ricains reviennent en force avec Jason Kidd et Kobe Bryant pour vétérans capitaines. Ce dernier a d’ailleurs montré la tendance au plus grand plaisir de coach K.

Ce n’est pas tous les jours où Kobe Bryant se moque de l’attaque et pourtant, lorsqu’il jouait avec les américains, il ne pouvait pas être ce Black Mamba à 30 shoots par match. Contrairement en NBA, l’entente, le respect des rôles, la défense ont un rôle prépondérant quant au succès de l’équipe nationale, même lorsqu’on est une star et c’est peut être ce qu’il l’a aidé à « changer » par la suite. Kobe Bryant l’avait compris avant tout le monde et avant le 1er jour de training camp, en plus d’arriver en avance (2 jours avant), il donnait le ton en défendant fort sur tous les joueurs de l’équipe. Il va même plus loin dans sa démarche, en demandant une faveur au mythique coach de Duke et aussi celui de team USA :

 On se préparait pour Pékin, je suis avec mon équipe à Las Vegas et là j’entends qu’on frappe à la porte. Avec deux jours d’avance, c’était Kobe. Il m’a dit : ‘Je veux défendre le meilleur joueur extérieur adverse de chaque équipe qu’on joue’.

Kobe Bryant était connu pour être un croqueur mais quel croqueur il fut en 2008. MVP en titre, finaliste NBA, efficacité monstre malgré sa taille et surtout son quota de shoots. Le Mamba se prend néanmoins pour Rajon Rondo et décide de ne pas prendre un shoot lors du 1er entraînement. Mike Kryzewski est fou et ne comprend pas et lui demande de shooter, ce qui fait forcément sourire le Mamba. « C’est la 1ère fois qu’un coach me demande de shooter ». Coach K raconte même qu’en demi-finale, Kobe Bryant n’était plus intéressé par le match car son « challenge » alors nommé Manu Ginobili se blesse. Du Black Mamba dans le texte…

Dwyane Wade et Lebron James finiront meilleurs marqueurs de team USA lors de ses JO mais le boss et le décisionnaire en fin de match, se nommait bien Kobe Bryant.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités