Connect with us

Actualités

Knicks (121) – Pacers (91) : Jalen Brunson et une solide défense des Knicks pour atomiser les Pacers

NBA – La débâcle de ce week-end a permis aux Knicks de montrer un tout autre visage ce soir au Madison Square Garden. Jalen Brunson et ses hommes ont surclassé de manière impressionnante les Pacers et peuvent désormais espérer achever cette série lors du prochain match ce 17 mai. Qu’est-ce qui ont permis aux newyorkais de réaliser une masterclass ce soir ? On vous résume tout :

Dans cette entame de match, les Knicks sont tout de même assez réservés dans leur jeu. On est encore loin de ce qui achèvera de sceller le sort des hommes de Rick Carlisle mais de très belles choses sont en prévision. Devant leur public, les Knicks savent qu’ils n’ont pas le droit à l’erreur ce soir et que leur prestation sera minutieusement scrutée. Peut-être que la présence de Carmelo Anthony, Patrick Ewing,  John Starks et Walt Frazier a permis aux Knicks de se transcender car c’est très rapidement qu’ils ont décidé de montrer dans cette rencontre. En effet, on assiste dès les premières minutes à ce qu’on peut qualifier de rouleau compresseur offensif face à des Pacers qui n’ont pas le même répondant que la dernière fois. Hartenstein se charge des rebonds, 7 dans la première mi-temps. Hartenstein aux rebonds et Jalen Brunson veut être le « clutchman » ce soir en lançant son compteur personnel, 28 points pour lui avant la mi-temps face à un Tyrese Haliburton qui ne nous donne pas signe de vie… D’ailleurs face à eux les Pacers ne répondent pas : Aaron Nesmith rate la plupart des tirs pour son équipe, qui seront d’ailleurs presque les seuls de cette première mi-temps. Les hommes de Carlisle n’ont pas trouvé la faille et sont déjà noyés. Le ton de la rencontre est donné et l’écart est déjà significatif à la mi-temps (54-69).

Les Pacers tentent des choses au retour de la pause en revenant notamment à 10 points de leur adversaire mais cet élan ne va pas durer… Parce que oui, on assiste la à une défense comparable à une muraille newyorkaise qui annihile presque chaque offensive des Pacers. Tout est à refaire pour l’Indiana et New-York s’engouffre un peu plus dans la faille en nous proposant un 17-0 d’affilé. Rien que ça ! Un petit accrochage entre DiVincenzo et Myles Turner obligent les arbitres à séparer les deux hommes, une vraie tension palpable ! +20 points pour les Knicks dans ce 3ème quart, on se demande désormais dans quel « multiverse » les Pacers ont la possibilité de faire basculer cette rencontre !

Carlisle tente quand même le tout pour le tout en essayant de prendre en grippe le prodigieux Jalen Brunson mais rien n’y fait… Beaucoup trop de faille dans la défense des Pacers pour le plus grand plaisir de la team newyorkaise. Brunson, c’est le gourou offensif de cette soirée pour les Pacers : 35 points pour lui avec 15/26 au 3ème quart temps ! Tyrese Haliburton tu es là ?

Ah ! Haliburton est sorti de son sommeil profond dans ce dernier quart et propose pour tenter de sortir son équipe de l’impasse mais ça ne suffira pas malheureusement. Brunson atteint les 44 points dans ce match face à Siakam et Haliburton qui n’en ont même pas 40 à eux deux. Sur un énorme and-one, le joueur des Knicks transporte le Madison Square Garden dans la folie de cette soirée inoubliable pour les Knicks. Fin de match, les Knicks l’emportent très justement (121-91) et deviennent les héros de leur public.

Une prestation magistrale des newyorkais face à des Pacers amorphes. La grosse pomme prend une sérieuse option sur la finale dans cette soirée à +30. Rendez-vous vendredi soir, pour ce qui sera peut être le dernier acte de cette série.

Rudy Gobert se prend une amende pour ce geste contre les Denver Nuggets et la note est salée

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Josh Hart touché aux abdominaux, inquiétude côté Knicks

  2. Pingback: Bruce Brown disponible cet été ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités