*
Connect with us

Actualités

Killian Hayes a un mois pour convaincre, son coach prévient : une première pour profiter, maintenant il faut assumer son statut à la draft

Le jeune français était de retour cette nuit face aux Knicks. Les New-Yorkais restaient sur une série de 4 défaites de suite et n’ont pas tardé à montrer leur sérieux. Ce match fut l’occasion pour Killian Hayes de revenir sur les terrains. Après 3 mois out, un seul sentiment l’envahissait, le bonheur d’être retour. L’euphorie passé, et il le sait, Killian Hayes doit dominer. Ce n’est pas une fin de saison sans enjeu pour lui.

Nous avions eu la chance de poser une question à Dwane Casey il y a quelques mois. Le coach des Pistons nous avait dit que le français restait proche du groupe et que même blessé, il travaillait beaucoup sur la vidéo. Contrairement à une grande partie de sa saison, on a déjà pu voir quelques progrès, preuve qu’il a bossé d’arrache pied, même avec sa blessure. Il reconnait mieux les situations et son talent à la passe a pu faire le boulot. S’il a encore tendance à passer le ballon « naïvement », il a montré une vraie capacité à faire le bon choix, la bonne passe, qu’elle finisse en décisive ou en simple hockey pass. Pas facile de faire gonfler ses stats à la passe quand ses potes ne terminent pas le boulot. Mais il n’est pas exempt de tout reproche non plus, le plus français des américains, ou le plus américain des français, c’est au choix, termine avec aucun shoot rentré : 0 points à 0/3 au shoot, 0/1 à 3 points, 5 rebonds et 3 passes en 20 minutes. L’essentiel était ailleurs pour le joueur des Pistons, retrouver le terrain depuis le 5 janvier, son dernier match avait eu lieu contre les Bucks :

« Je me suis bien senti. Ça faisait longtemps que je n’avais pas été sur le terrain avec mes coéquipiers. Ça fait du bien d’être de retour.  C’était beaucoup d’excitation, beaucoup d’adrénaline. Aussi un peu de nervosité parce que ça faisait longtemps. J’étais content d’être de retour. »

Les sceptiques sont toujours là mais personne ne le jugera sur cette performance, ou celle du match qui arrive. Néanmoins, quand viendra la fin de la saison, ce sera l’heure de faire les comptes et sa progression durant les 20 derniers matchs de la saison. Après une première partie de saison décevante, et surtout gâchée par les blessures, Killian Hayes doit monter d’un cran. Les Pistons sont parmi les pires équipes de la ligue et s’ils se retrouvent face à un Cade Cunningham avec le 1er choix de draft.. qui sait ce qui peut arriver ? La NBA est si imprévisible. S’ils voient que le 7ème choix de la dernière draft déçoit, Detroit pourrait changer de chemin mais Dwane Casey a confiance en son meneur, tout en maintenant une certaine pression d’ici la fin de la saison :

«Vous jouez bien, vous gagnez du temps de jeu. Nous allons les envoyer [sur le terrain] et voir comment ils agissent. Mais rester sur le terrain, simplement parce qu’ils sont disponibles ne signifie pas qu’ils vont y rester, faire des erreurs et ne pas jouer dur. Si vous êtes disponible, vous gagnez votre temps de jeu. »

Le ton est donné de la part de son entraineur. Killian Hayes a montré tout son talent à la passe cette nuit. Dorénavant, il faut montrer sa capacité au scoring. Plus que de la maladresse, c’était un blocage mental qui le gênait jusqu’à là. On est persuadé qu’il peut réussir une fin de saison de feu.

Le MVP de la nuit : bienvenue au club Jrue Holiday !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités