Connect with us

Actualités

Kenny Atkinson débarque à Charlotte : Roulez jeunesse !

Source photo : Los Angeles Times

Après deux tartes reçues au play-in, les Hornets ont fait le choix d’évoluer, d’aller de l’avant, c’est pourquoi James Borrego a pris la porte. C’est Kenny Atkinson qui lui succède et on souhaite à l’actuel assistant de Golden State autant de succès qu’à Brooklyn. 

Suite au licenciement de James Borrego, les Hornets devaient choisir un nouveau coach. Au fur et à mesure des entretiens, deux finalistes se sont détachés : Mike D’Antoni et Kenny Atkinson. Les deux hommes ne sont pas du tout de la même génération, et c’est finalement l’ancien coach des Nets qui a paraphé un contrat de quatre à Charlotte, après deux entretiens réussis avec Mitch Kupchak et Michael Jordan. 

Si Kenny Atkinson a passé la plupart de son temps en tant qu’assistant (Knicks, Hawks, Clippers, Warriors), il a aussi une expérience en tant que head coach. Malgré un bilan négatif de 118 victoires pour 190 défaites, son passage à Brooklyn fut très satisfaisant puisqu’il a réussi à faire progresser aussi bien le collectif que les jeunes joueurs. D’Angelo Russell ou encore Caris LeVert doivent s’en souvenir. 

L’attaque n’a jamais été le soucis pour les Hornets et ça a toujours été sympathique à regarder jouer, mais les problèmes ont toujours été défensifs. Avec Kenny Atkinson, Charlotte a l’ambition de faire des efforts puisque des Nets jeunes et flemmards à l’époque sont passés de la 23ème défense à la 9ème meilleure défense de la ligue, en l’espace de quatre ans.

D’autre part, on peut souligner quelques points communs entre ses Nets et ses futurs Hornets, à commencer par la jeunesse du roster, avec un jeune meneur en chef d’orchestre. Deux échecs énormes de suite au play-in, six saisons consécutives à regarder les playoffs à la télé, il est temps de remédier a ça pour LaMelo Ball, Miles Bridges et toute la team ! 

Les Hornets ne sont pas en reconstruction comme les Nets à l’époque, mais Kenny Atkinson a un défi assez similaire, celui de faire progresser l’équipe aussi bien dans les résultats qu’en défense. C’est une mission à sa portée ! 

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Steve Kerr se confie sur la décision de Kenny Atkinson de rester à Golden State

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités