*
Connect with us

Actualités

Kemba Walker, road to MVP : 43 points dont 21 points dans le dernier quart, pour aller taper Boston !!

Source photo : Twitter

Sortis tous les deux d’une défaite, les Hornets et les Celtics s’affrontaient cette nuit au Spectrum Center. Après un match à 60 unités dans la défaite face aux 76ers, Kemba Walker était attendu pour relancer son équipe. Et il a répondu présent ! 103 points en 2 matchs NBA, ça le fait non ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le meneur des Hornets n’a pas attendu longtemps avant de se distinguer puisque c’est lui qui a ouvert la marque dans ce match sur un tir à 3-points. Aron Baynes, préféré à Gordon Hayward dans le cinq majeur, est brouillon et peine à s’imposer dans la raquette. Heureusement, Brad Stevens n’attendra que quelques minutes avant de lancer l’ancien Mormon dans le bain, et c’est d’ailleurs lui qui ramènera Boston au contact de Charlotte. Sauf que Kemba Walker a toujours la main chaude depuis samedi soir et continue d’enchaîner les ficelles, 12 points pour lui sur la période. Sans oublier non plus de servir les copains comme Miles Bridges, qu’il trouve ouvert du parking ou dans la raquette sur une superbe laser-pass !

Daniel Theis et Marcus Smart apporteront de l’énergie en sortie de banc pour limiter la casse, mais dès le début du second quart-temps, Juancho Hernangomez et Dwayne Bacon envoient 2 bombes consécutives du parking et donnent un premier vrai avantage aux Hornets dans ce match : +11 ! Ca ne durera pas, puisque Brad Stevens monte en pression pendant le temps-mort et envoie Terry Rozier sur le terrain. Une bien bonne idée, puisque « Scary Terry » va à son tour enchaîner les tirs primés. Après un premier acte totalement transparent, Jayson Tatum va lui aussi retrouver des couleurs, et inscrira 10 points, souvent bien servi en transition par Kyrie Irving, véritable métronome offensif ce soir encore. Les Celtics passent logiquement en tête, mais Charlotte pourra compter sur un Jeremy Lamb inspiré pour les maintenir à une possession d’écart au moment de rejoindre les vestiaires : 56-54.

Régulièrement pointée du doigt en ce début de saison (et à juste titre), l’attaque des C’s est léchée ce soir, le ballon circule bien et c’est la défense entière des Hornets qui est mise en difficulté. Que ce soit par Tatum à mi-distance, Horford dans la raquette ou Jaylen Brown en pénétration, l’équipe prend le bouillon. Heureusement que Batum inscrit 2 tirs primés, même si c’est un peu tout ce qu’il fera de la rencontre… Les temps sont durs pour notre Frenchy. Marcus Smart est à 4/6 à 3-points, mais Kemba Walker et Jeremy Lamb n’ont pas dit leur dernier mot ! L’adresse extérieure est en panne, alors ils décident de venir agresser la peinture tour à tour, provoquant au passage plusieurs fautes pour prendre l’avantage au tableau d’affichage.

Sauf que Kyrie Irving, en plus d’avoir déjà envoyé 10 caviars en tout juste 20 minutes, continue de régaler sur ses pénétrations et pull-up à mi-distance, et Boston comptera 8 points d’avance en début de dernier quart-temps. Enfin, ça c’était avant le show Kemba Walker bien entendu ! Oui, le meneur va encore frapper très fort, répondant à chaque action des Celtics. Tatum rentre un jumpshot ? Kemba inscrit un 3-points. Irving s’ouvre un layup ? Kemba inscrit un 3-points. Les Celtics ratent un tir ou perdent un ballon ? Kemba inscrit un 3-points. Bref, il est tout simplement en feu et inscrira 21 points dans le dernier acte. Irving est en échec dans le tir extérieur ce soir, et il manquera deux fois de suite un tir ouvert pour revenir ) une possession dans le money-time. Money-time dans lequel Tony Parker a parfaitement su prendre le relais de Kemba, lorsque ce dernier ratait (enfin) quelques tirs. Mais le tir de la victoire, c’est bien le franchise player qui l’a inscrit, et d’un tir de loin, tout un symbole de sa soirée : 43 points à 14/25 au tir dont 7/13 à 3-points.

Les Celtics se sont battus, le match était plaisant à suivre, mais sans parti pris, c’est un vrai soulagement de voir les Hornets s’imposer ce soir. On a tous eu de la peine de voir Kemba Walker s’incliner après avoir inscrit 60 points (record de franchise), et on a bien eu peur cette fois encore qu’il ne claque une performance XXL pour rien. Mais si l’ambiance sera à la fête en Caroline du Nord, il va falloir trouver des solutions : Kemba ne peut (et ne doit) pas inscrire plus de 40 points pour que les Hornets l’emportent.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités