*
Connect with us

Actualités

Kawhi Leonard est toujours en état de grâce : 9ème match de suite à 30 points, Minnesota a subi la loi du « Klaw »

Source photo : Twitter Clippers

Ce fut le premier match de la soirée à 21h30 et le scénario n’a pas été surprise. Les Clippers ont maîtrisé leur sujet avec un Kawhi Leonard en chef de meute. 5 autres joueurs de son équipe dépasseront la barre des 10 points. L’ailier de Los Angeles a enchaîné un 9ème match de suite à au moins 30 points et même si Damian Lillard est chaud, même sur-chaud, c’est pourtant le numéro 2 des Clippers qui a la plus longue série de matchs à 30 points. Est-ce que ça va durer ? On attend de voir. Contrairement à son rôle à Toronto, il prend de plus en plus d’initiatives en s’occupant de la mène par intermittence, en voulant créer sur pick and roll et même en transition. Ce n’est pas pour autant que sa défense doit être sous-estimée car le boulot est aussi fait dans le domaine. Le Staples Center qui est forcément pas au mieux de sa forme, a besoin de sourire et grâce à lui, il le fait. Plus que jamais, comment ne pas rêver d’une finale de conférence Clippers vs Lakers ?

Karl-Anthony Towns a aussi dépassé la barre des 30 points : 32 points et 14 rebonds. En parlant de série de Kawhi Leonard, lui non plus n’est pas mal avec un 4ème match de suite à 30 points minimums. Malheureusement, ça ne suffit pas pour l’emporter, la défense a mis du temps à se mettre en place avec 40 points encaissés dans le seul 1er quart-temps. Il y aura pourtant eu un comeback tenté dans le 3ème quart-temps, en revenant à 4 petits points mais l’attaque de Los Angeles a su répondre. Paul George se rattrape de sa petite rencontre à 8 points, en scorant 21 points en 26 minutes, pendant que Lou Williams ajoute 17 unités. Leur banc a été solide, à l’image de leur saison en inscrivant 46 points (33 points pour celui de Minnesota). Dur de gagner pour les Wolves avec un bilan de 3 victoire en 14 matchs dans la conférence ouest. Le mot de la fin, bien entendu sur Kobe, pour les deux coachs. Saunders qui a perdu son père il y a quelques années, sait de quoi il parle car les deux ont eu beaucoup de duels. Il qualifiera la cérémonie des Lakers de magnifique à regarder. Pendant que Doc Rivers, lui aussi grand rival de Bryant,  emploie le terme de « phénoménal ». Pendant ce temps, le Staples Center essaiera de retrouver une vie normale la semaine prochaine mais il faudra du temps, beaucoup de temps.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités