*
Connect with us

Actualités

Jordan Clarkson, prince d’Utah le temps d’un soir : « Je fais juste ce que le coach me dit de faire »

Source photo : Latest Breaking News

Qui aurait pu prédire que Jordan Clarkson serait l’homme du match avant le choc opposant les Sixers au Jazz ? L’arrière a brillé, confortant son avance dans la course au sixième homme de l’année et porte Utah vers une nouvelle victoire. 

Toutes les équipes qui se mettent sur la route du Jazz perdent, même si vous êtes les Sixers et que vous êtes les leaders de la conférence Est. Mais parfois, les victoires d’Utah passent par les individualités, et habituellement, c’est plutôt réservé à Donovan Mitchell. Or, c’était la soirée de Jordan Clarkson, qui termine la nuit avec 40 points. Sixième homme attitré de l’équipe, le combo guard a fait du Jordan Clarkson : prendre des tirs, qui semblent parfois forcés. Certes, certains jours sont meilleurs que d’autres, mais finalement comment lui reprocher cela, sachant que c’est son rôle ? Jordan Clarkson a le même jeu qu’aux Lakers, la maturité en plus, et malgré un collectif installé au Jazz, il a en revanche la possibilité d’être lui à Salt Lake City.

Avec eux qui croient en moi, qui me laissent être moi-même et qui m’encourage, ça joue un rôle dans la personne que je suis et ça me donne encore plus de confiance. J’entre et je fais juste ce que le coach me dit de faire et ce que mes coéquipiers ont confiance dans ce que je fais, c’est à dire prendre des tirs et essayer de créer. Ca ne changera jamais que nous menons de 20 ou que nous perdons de 15.

Par la même occasion, Jordan Clarkson s’éloigne de la concurrence et prend trois ou quatre longueurs d’avance sur ses adversaires dans la course au sixième homme de l’année. L’arrière combine en moyenne 18 points, 4 rebonds et 2 passes décisives. Et nous avons par ailleurs oublié de le préciser, tellement c’est répété à chaque victoire, mais c’est la 19ème victoire du Jazz en 20 rencontres, la huitième consécutive. Si certains expliquaient que le calendrier était en leur faveur, Utah vient de répondre en sortant une grosse victoire contre Philadelphie bien que Joel Embiid était absent. 

Lorsque Jordan Clarkson est sur le terrain, il se croit sur un playground. Des tirs parfois compliqués, énormément de dribbles, mais c’est une solution non négligeable pour Utah. Et hier, il a été dans un grand soir, comme s’il était dans un match de ligue des champions. 

La décla de la nuit pour Ben Simmons : Rudy Gobert prend très cher par la star des Sixers

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités