*
Connect with us

Actualités

Joel Embiid essaie de gérer au mieux sa blessure : les playoffs n’ont pas de pitié pour les éclopés

Source image : Basket USA

Joel Embiid joue blessé. Même si cela ne se voit pas toujours sur le parquet, le pivot des Sixers joue avec le frein à main et doit se limiter pour éviter une rechute. Une situation compliquée quand son équipe a déjà perdu l’avantage du terrain.

Joel Embiid est l’une des clés de cette série Philadelphie. C’est évident, le camerounais est le point noir pour la défense des Hawks. Un physique immense, une technique parfaite, une vision du jeu excellente et une dimension de leader prise tout au long de la saison. Quand le numéro 21 est sur le terrain, c’est la peur qui tiraille les entrailles des faucons d’Atlanta. Pourtant, le candidat MVP n’est pas à 100 %, et cela se ressent sur son impact. Sa blessure faite suite à une mauvaise chute lors du game 4 contre Washington n’est pas guérie, et cela handicape tout le jeu de Philadelphie. Et Joel Embiid est en bien conscient, il va devoir faire avec.

« Jouer avec un ménisque tiraillé n’est pas facile. Tout ce que je peux faire est de réussir à le gérer. Je fais de mon mieux. Je reçois le plus de traitements que je peux. J’essaye de faire en sorte que ça n’enfle pas trop. Évidemment, la douleur va être présente. C’est normal. »

Malgré cette blessure plus que gênante, le pivot des Sixers n’est certainement pas la principale raison de la défaite inaugurale de son équipe sur cette série. Avec 39 points, 9 rebonds, 4 passes et 3 contres, on peut dire qu’il a posé quelques problèmes à Clint Capela et à la raquette des Hawks. Sauf que Trae Young a su lui rendre la monnaie de sa pièce avec 35 points et 10 passes dans la victoire rocambolesque d’Atlanta 128-124. Atlanta qui remporte ce game 1 et qui reprend l’avantage du terrain. Une situation qui n’arrange certainement pas les plans de Doc Rivers et de Joel Embiid, puisque le camerounais va désormais devoir s’employer pour faire revenir son équipe dans la série, et peut-être forcer sur son ménisque convalescent. Les appuis de Ben Simmons, Tobias Harris ou Seth Curry ne seront certainement pas superflus pour aider le numéro 21 dans sa quête.

Joel Embiid, même blessé, est capable de dominer outrageusement la raquette d’Atlanta. Sauf qu’hier soir cela n’a pas suffit, et que le pivot et son équipe vont devoir puiser dans leurs ressources pour éliminer des faucons en quête d’une nouvelle proie.

Les statistiques de Joel Embiid sur le premier tour face à Washington : 24 points, 6,8 rebonds, 2,5 passes à 63 % au tir

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités