*
Connect with us

Actualités

Jimmy Butler, le perfectionniste parmi l’éternel : une grosse victoire mais un sentiment d’insatisfaction

Source photo : Twitter Miami Heat

C’est bientôt l’heure des playoffs. Miami et Boston font tout pour éviter le playin et cette nuit, les deux s’affrontaient pour un duel pas comme les autres. Comme si souvent, Jimmy Butler a tiré les siens dans la lumière.

Le Heat joue un meilleur basket en ce moment en témoigne leur 6ème place dans la conférence est et un petit match de retard sur le 4ème (New-York). 7 victoires sur les 10 derniers matchs, 2 victoires de suite, série en cours. Hier soir, les floridiens se sont fait peur pour rien et Jimmy Butler n’a pas vraiment kiffé la fin de match de sa franchise : 26 points, 8 rebonds et 11 passes décisives. Il avoue à demi mot que son équipe joue à un gros niveau mais a d’énormes trous d’air, qui s’avèreront fatals en playoffs, s’ils ne se règlent pas :

« C’est toujours une belle victoire », a déclaré Butler. « Mais je ne pense pas que nous ayons fini le match comme nous étions censés le faire ou capables de le faire. Donc, en même temps, nous devons être meilleurs. »

22.4 points à 52.4% au shoot, 6.6 rebonds, 6.6 passes et 2.3 interceptions depuis le Break du All-Star

Instant cocorico, Evan Fournier score 30 points cette nuit et finit carrément meilleur marqueur de la rencontre. Sur le mois de mai, il tourne à plus de 21 points par match. Sans Jaylen Brown (3ème match raté), les Celtics doivent trouver des solutions ailleurs. Si seulement Boston avait joué la 2ème mi-temps comme la 1ère, peut être il y aurait eu la victoire au bout. Brad Stevens le regrette :

« Quand nous ne sommes pas complètement engagés pour quelque raison que ce soit, nous ne sommes tout simplement pas bons. Quand nous sommes complètement engagés, nous sommes une bonne équipe de basket-ball. Quand nous ne le sommes pas, nous ne sommes même pas près de pouvoir rivaliser avec qui que ce soit, et encore moins avec une équipe comme Miami. »

29.7 points, 9.1 rebonds et 4.5 passes sur le mois d’avril pour Jayson Tatum

Outre souffler le blanc et le noir dans la 1ère et la seconde mi-temps, on a clairement vu que les deux équipes ne jouent pas dans le même tableau. Le Heat reste une équipe bien meilleure et contrairement à Jimmy Butler, Erik Spoelstra préfère retenir le positif. Alors oui, les efforts devront être d’un autre niveau sur 48 minutes mais pour l’instant, le coach savoure avec une équipe qui se remet sur pied :

« Le menu était varié et beaucoup de gars se sentaient comme s’ils étaient en rythme et impliqués. C’est à ce moment-là que nous sommes à notre meilleur. Quand il y a beaucoup de menaces différentes »

Malheureusement, le Heat n’est toujours pas au complet, Victor Oladipo vient de rater son 16ème match de suite et n’a pu jouer que 4 matchs depuis qu’il est arrivé en Floride. 7 joueurs ont scoré 9 points cette nuit ou plus et derrière Jimmy Butler, Duncan Robinson plante 22 points et a réussi à passer un palier, en réussissant au moins un panier à 3 points, pendant 44 matchs consécutifs.

Jimmy Butler ne doit pas oublier d’où vient le Miami Heat d’aujourd’hui. Pas aussi bon que l’an passé, il faut savoir savourer certaines victoires mais l’ailier a raison sur un point, pour aller loin en playoffs, il faudra faire mieux que la 2ème mi-temps d’hier.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités