*
Connect with us

Actualités

James Harden et la tactique de la sieste : le barbu s’énerve pour assommer le Heat dans le dernier quart-temps

Ca doit lui changer. James Harden peut se reposer pour être chaud lors des 4èmes quart-temps et on a tellement l’habitude de le voir porter l’équipe pendant 48 minutes, que c’est vite frustrant de le voir passif pendant les 3 premiers quart-temps. Il faudra sans doute s’y habituer et grâce à lui, Brooklyn l’emporte dans un match loin d’être joli. Petite tristesse pour Bam Adebayo qui livre un nouveau match fou mais c’est pas en jouant avec l’équipe loisir, que le Heat va réussir à enchaîner les victoires.

Et bien, la NBA peut faire vivre parfois des soirées sans adresse ou presque et celle-ci en fait clairement partie. Les deux équipes galèrent à marquer, notamment les Nets. Pour eux, c’est différent. Miami a une équipe type G-League avec deux de leurs trois meilleurs joueurs absents. Ils ont le « droit » d’avoir des trous d’air. C’est pas le même délire pour les Nets qui ont sans doute les meilleurs attaquants du monde. Kevin Durant commence à 1/7 dans le 1er quart-temps, Kyrie Irving rate 11 shoots sur 17 tentés cette nuit et James Harden ne tente que deux petits shoots en première mi-temps. On parle bien de celui considéré comme l’un des meilleurs joueurs offensifs de l’histoire si ce n’est le meilleur. Ce qu’on ne savait pas, c’est qu’il se réservait pour la fin de match. Après tout, il y avait de quoi s’inquiéter, lui qui n’avait pris que 9 petits shoots lors du dernier match, là encore contre Miami. La zone embête pas mal les joueurs individuels des Nets mais pas de quoi freiner James Harden normalement. En plus de bien attaquer dans le dernier quart-temps, les Nets défendront de manière impeccable pour maintenir le Heat à 14 points dans les 12 dernières minutes. Le numéro 13 de Brooklyn termine à 20 points à 7/10 dont 3/5 à 3 points, 3/5 aux lancers et 8 passes.

Dans ce fameux dernier quart-temps, James Harden ne va plus toucher terre. Il rentre dans ce fameux money-time avec 4 petits points au compteur. En feu complet, le MVP 2018 arrive à planter 16 points avec son style si particulier. Il contrôle le tempo, jauge la zone, aligne les shoots tous droits sortis d’un autre univers. Histoire de montrer que sa confiance est revenue dans cette fin de match, il plante même un catch and shoot. Comment ne pas être triste pour Bam Adebayo dans tout ça ? Après sa rencontre à 41 points, le joueur fait absolument tout. Tout, même shooter avec la planche à outrance. Il provoque les 1 vs 1, shoote par dessus la défense, propose à ses coéquipiers et sa feuille de stats le prouve : 26 points à 10/19 au shoot, 10 rebonds et 5 passes décisives. Que dire de sa défense, que ce soit en aide ou alors en allant se coltiner Kevin Durant en 1 vs 1. L’homme ne peut pas tout faire… S’il avait encore un effectif décent mais avec ce roster plus bas que terre, il s’est battu avec ses armes. On retiendra tout de même les 21 points de Goran Dragic mais à part ça, c’est vraiment très léger.

James Harden n’avait pratiquement pas shooté du match et pourtant, il a la confiance de Steve Nash, Kyrie Irving et Kevin Durant, pour contrôler le tempo du crunch time, quitte à croquer parfois le ballon. Avec une grosse énergie dans les fins de match, il peut vraiment apporter et être ce game changer. Ce sera quelque chose à vérifier dans les prochains matchs mais c’est une nouvelle arme à ne pas sous-estimer. Il faudra trouver l’équilibre entre les 3 premiers quart-temps et les 12 dernières minutes. Cela ne peut pas être tout ou rien. C’est en tout cas deux victoires importantes pour le moral.

Après-midi spéciale Kobe Bryant sur BeIN : difficile de ne pas penser à autre chose pour ce 26 janvier tant attendu…

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Lebron James du logo pour briser le cœur de Cleveland : les Cavs ne savent trop bien comment marche leur héros

  2. Pingback: James Harden est encore au ralenti : Kevin Durant et Kyrie Irving s'expriment sur ce début "logique"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités