*
Connect with us

Actualités

James Harden retrouve un peu de sa sauce : 29 points, 8 rebonds, 8 passes et… 19 lancers !

Source photo : B/R

Les Pacers se présentaient chez les Nets et s’il y en a bien un qui s’est fait remarquer, c’est James Harden. Quand il est agressif, l’ancien MVP est injouable et l’a bien compris cette nuit. Plus motivé, plus tranchant, on a enfin retrouvé le vrai barbu.

29 points à 5/11 au shoot, 3/6 à 3 points, 16/19 aux lancers, 8 rebonds, 8 passes et 2 contres. On retrouve du classique James Harden. Si ses stats peuvent ne pas impressionner si ça avait eu lieu il y a 1 an, aujourd’hui ça fait du bien de voir ça. Tournant à moins de 20 points par match et moins de 35% au shoot et 30% à 3 points avant la rencontre face à Indiana, le joueur a mis le bleu de chauffe. Il n’était pas en rythme, n’avait pas la bonne attitude. Il le sait, son body language était vraiment mauvais. Oui, le bonhomme s’est fait charcuter mais James Harden n’a jamais rien lâché même si parfois le numéro 13 a oublié les nouvelles règles. L’important était de jouer et non parler aux arbitres et résultat des courses, 19 lancers tentés. Ne nous leurrons pas pour autant, son dernier discours en conférence de presse y est pour beaucoup, sauf que contrairement aux premiers matchs, il a continué à attaquer.

Ce match s’est joué en deux temps. Les Pacers dominaient assez largement, déjà car Joe Harris aime bien jouer avec l’équipe adverse mais aussi grâce à la chaleur ambiante de Torrey Craig, malgré le cassage de chevilles : 28 points, 11 rebonds et 3 passes. La première mi-temps se retrouve ainsi très équilibrée. Tout va changer en seconde avec le factor X, Lamarcus Aldridge. 21 points pour lui et arrive à dépasser la barre mythique des 20 00 points, pas une mince affaire. En fin de match, Indiana s’en est trop remis au pauvre Chris Duarte (19 points) mais comment faire autrement ? Les Pacers n’étaient absolument pas au complet… et dans le moneytime, il fallait bien créer quelque chose surtout quand on voit Sabonis balancer des airballs…

James Harden est prévenu, les arbitres continueront à être durs et doit garder cette agressivité pour scorer et apporter, que les refs sifflent ou non. Avant ce match, il n’avait shooté que 11 lancers. L’ancien des Rockets n’aura pas tous les jours 19 lancers…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités