James Harden régale pour sa première avec Philly : 27 points, 12 assists, 8 rebonds et une intégration déjà optimale
*
Connect with us

Actualités

James Harden régale pour sa première avec Philly : 27 points, 12 assists, 8 rebonds et une intégration déjà optimale

Source Photo : Getty Images

Tous les yeux étaient rivés sur Minnesota cette nuit. Non pas pour voir à l’oeuvre le dernier vainqueur du concours à trois points, mais bel et bien les débuts de James Harden avec les Sixers, enfin de retour après sa blessure. Et bien le numéro 1 de Philadelphie ne nous a pas déçu.

L’entrée du barbu le plus connu de la NBA avec ses nouvelles couleurs se fait discrètement. Philly est très compact en défense et provoquent énormément de fautes, même lors des possessions offensives des Wolves. Les 76ers se retrouvent donc régulièrement sur la ligne des lancers, une bénédiction pour un Joel Embiid en manque de réussite au tir. Pour James Harden, l’aventure avec sa nouvelle franchise démarre après son premier panier. Un cross pour se débarrasser d’Anthony Edwards et il finit au cercle en obtenant le and one. He’s back. Philadelphie réalise même un run de 15-0 au début du premier quart et impose rapidement sa patte. Doc Rivers alterne Harden et Embiid, laissant finalement les deux assez rarement dans le premier acte. D’abord sans l’ancien joueur des Nets, le mouvement de balle se développe et la bande de Jojo sanctionne à trois points.

Les Sixers conservent ce rythme qu’ils ont imposé en fin de premier quart, sauf que The Beard se joint à la partie. James Harden score, en pénétration mais aussi en step-back à trois points (classique), distribue et développe sa complicité avec le Camerounais et ses autres coéquipiers. Un quart-temps lui aura suffi pour revenir à son niveau. Il reprend la gonfle à Tyrese Maxey, le sophomore ne s’éclipse pas pour autant et met au fond les ballons que lui offre son nouveau mate sur le backcourt. À Minnesota, D’Angelo Russell essaie de répondre aux offensives des Sixers comme il peut. D-Lo continue sur la lancée de son match face aux Grizzlies de la veille où il a planté 37 points et a distribué 9 passes décisives. Philly est déjà bien au-dessus avant la pause. Le match reste néanmoins marqué par les lancers, les coups de sifflet et les arrêts de jeu beaucoup (beaucoup) trop nombreux. Le rythme est trop rapidement cassé. Heureusement, Matisse Thybulle assure le show pour la fin du premier acte grâce à une claquette dunk au buzzer.

Les deux derniers quarts-temps sont une formalité pour les Sixers qui assouvissent leur domination sans forcer. On verra rapidement les remplaçants être tous alignés du côté Sixers dès le troisième quart-temps. Total régal le Doc Rivers. Le retour des titulaires dans les 12 dernières minutes a permis de voir que le duo Harden-Embiid semble plus que jamais compatible, sur pick and roll et sur pick and pop avec un Joel à 3/5 derrière l’arc ce soir. James Harden a prouvé qu’il était parfaitement apte à reprendre la compétition et termine aux portes du triple-double : 27 points, 7/12 au tir, 5/7 à trois points, 8/9 aux lancers, 12 passes décisives, 8 rebonds et des paniers monstrueux dont lui seul à le secret. Bien épaulé par Embiid (34 points, 10 rebonds) et Maxey (28 points à 12/16, 4 interceptions), son association avec Philadelphie est prometteuse.

C’est une première de bonne augure pour James Harden avec les Sixers. En forme physiquement, en adéquation avec ses coéquipiers, précieux scoreur et distributeur, The Beard a l’air déjà comme à la maison avec Philadelphie même après un seul match. Nouvelle franchise, nouveaux coéquipiers, nouveau numéro, nouvel homme.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Le premier panier de James Harden avec les Sixers : cross, vitesse, contact et and-one, du classique pour The Beard

  2. Pingback: Joel Embiid couvre de louanges James Harden : "Je n'ai jamais eu autant d'espace ouvert dans toute ma carrière"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités