Connect with us

Actualités

Le premier panier de James Harden avec les Sixers : cross, vitesse, contact et and-one, du classique pour The Beard

Arrivé blessé en provenance de Brooklyn, James Harden était attendu pour son premier match avec Philadelphie. Face à Minnesota, The Beard a fait une très grosse impression d’entrée.

James Harden en tant que joueur des Sixers, il fallait le voir pour le croire. Désormais c’est fait. Chez les Wolves, il est resté dans ses oeuvres. Tout proche du triple-double avec ses 27 points, 12 passes décisives et 8 rebonds, JH a été plus que déterminant dans la victoire et le blowout 133-102. En prenant de plus en plus de responsabilité au fil des minutes, Harden a bombardé à trois points grâce à ses step backs, sans oublier de nourrir ses coéquipiers, notamment le gourmand Joel Embiid avec lequel il semble former un duo destructeur. Mais pour se lancer dans la partie, il fallait un premier panier, celui qui symboliquement faisait de lui un Sixer. Au début du premier quart-temps, il s’isole dans le corner avec Anthony Edwards. Le jeunot essaie de comprendre où le barbu va partir, mais à peine a-t-il eu le temps de réfléchir qui l’avait déjà crossé avant de passer vers la droite. En arrivant vers le cercle, un beau garde du corps du nom de Patrick Beverley se présente. Harden ne se déchauffe pas. Il joue le contact obtient la faute et rentre son layup. And One. Welcome to Philly James Harden.

James Harden est un joueur hors norme et le découvrir dans un nouveau rôle, dans une nouvelle franchise est excitant pour tout fan de basket (encore plus pour ceux en Pennsylvanie). En tout cas lui montre qu’il est déjà prêt à viser très haut avec les Sixers.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités