Connect with us

Actualités

James Harden dit oui à loyauté en NCAA, plutôt qu’à la notoriété

L’université fait souvent tourner la tête des jeunes joueurs. Des offres de tous les programmes universitaires qui offrent parfois des « cadeaux », suivez notre regard. Trop peu pour James Harden, lui voulait suivre son coach de lycée et il a bien fait vu le gabarit de sa carrière.

Le pote de DeMar DeRozan est loyal, même si son dossier du moment avec les Rockets ne plaide pas en sa faveur. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’ils sont potes. Le gamin de Compton se dirige vers Lakewood en allant faire du bruit au lycée de Artesia. S’il affole les compteurs aujourd’hui en NBA, ce n’est absolument pas le même type de joueur en high school. Discret pour ne pas dire timide, il ne score que 13 points par rencontre en 2ème année. James Harden progresse de mois en mois et lors de son avant dernière année de lycée, il inscrit 18 points par match. Les recruteurs commencent à le remarquer et en AAU, le pas encore barbu fait même équipe avec Mike Beasley pour battre celle de Kevin Love lors d’un tournoi Adidas. Après la sélection au All Mcdonald Americain et les différentes compétitions en AAU, il s’était définitivement fait un non à un niveau national.

3 mois avant la rentrée universitaire, le natif de Los Angeles annonce son future fac : Arizona State. Doué à la passe, bon scoreur et surtout très physique, il commence très vite à se détacher. Croyez le ou non, James Harden est apprécié à cause de ses pourcentages au shoot, alors stratosphériques pour un joueur extérieur. Là encore, on trouve un arrière assez collectif, qui ne tire pas la couverture sur lui. Il ne passera que 2 années en NCAA avant d’engager Rob Pelinka et se présente à la draft. Mais pour en arriver là, un homme clé se détache et il se nomme Scott Pera. Coach reconnu au lycée et donc à celui de James Harden, les victoires s’enchaînent comme les PV à 135 euros lors du 2ème confinement. Le MVP 2018 lui dit qu’il le suivra car le barbu est au courant que Pera s’apprête à s’envoler en NCAA.

L’histoire n’est cependant pas aussi simple, James Harden est un des meilleurs lycéens du pays, des programmes tels que North Carolina ou UCLA lui font les yeux doux. Le joueur commence alors à hésiter mais un facteur changera la donne. Arizona State a signé un dénommé Derek Glasser. Pas un hasard, il s’agit d’un homme très proche de James Harden et quand ils étaient au lycée, les deux ados étaient inséparables. De cette manière, le Rocket n’a plus d’hésitation et finira par annoncer son arrivée à Arizona State malgré les sirènes des autres équipes universitaires.

Dans toute l’ironie de cette histoire,  son coach de lycée ne savait pas que James Harden deviendrait aussi fort. Sans doute comme beaucoup de monde.

Le speech inspirant de Fred VanVleet : non drafté, lui et ses proches n’oublieront jamais cette soirée de 2016

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités