Houston se fait détruire par Miami : une fessée de 29 points, un James Harden horrible, un Westbrook fantôme, attention à ton siège D’Antoni – The Daily Dunk
Connect with us

News

Houston se fait détruire par Miami : une fessée de 29 points, un James Harden horrible, un Westbrook fantôme, attention à ton siège D’Antoni

Source photo : twitter

Les Rockets ont livré un non match, pendant que Miami est resté concentré de la minute 1 à la minute 48. Victoire 129 à 100 et porté par un Jimmy Butler très intensif, Miami peut commencer à faire peur doucement mais sûrement.

Commençons à parler de ces diables de Rockets car ce sont bien des diables. Lors de ces dernières saisons, il s’agit clairement de l’un des pires matchs de l’ère James Harden. Ils se sont déjà pris des fessées de 20 points mais pas d’une manière aussi violente. Les hommes de D’Antoni jouaient en marchant, il n’y a eu aucun effort, aucune communication. Pire encore, les joueurs étaient venus comme s’ils s’étaient mis une charge la veille dans les boites de Miami. Seul Westbrook montre de l’envie et le retour de Gordon dans le cinq ne fera qu’empirer les choses. James Harden met 29 points, mais il ne défend pas et perd 6 ballons. Russell Westbrook à 3/11 au shoot, 7 balles perdues et un plus minus de -46…. On évitera de parler de la défense collective aussi naze que la défense individuelle, l’attaque aussi laide qu’une vidéo d’Enjoy Phoenix ou encore le pourcentage affreux à 3 points (29.8). Les matchs se ressemblent, rien ne va et même si c’est le début de saison, attention à D’Antoni car si Melo et CP3 ont été sacrifiés pour leurs errements, D’Antoni pourrait être la victime la prochaine fois.

De leur côté, Miami fait son match, très sérieux. On peut souvenir de la rencontre face aux Hawks, où l’équipe a manqué d’adresse, pas cette fois, bien aidée par la défense de city stade des Rockets. Tout le monde bouge, les systèmes sont exécutés, la défense est incroyable et Jimmy Butler est tout simplement au-dessus : 18 points, 7 rebonds et 9 passes. On retiendra surtout son attitude car même lorsqu’il y a 30 points d’écart, il défend comme un bulldog sur James Harden. Il montre la voie, ce qui est très important pour Miami qui n’arrivait pas bien à débuter les rencontres sans lui. Côté scoring, on retiendra les 23 points de Robinson et les 21 points de Leonard, avec 3 joueurs à au moins 10 points sur le banc, dont James Johnson. Là aussi ce n’est qu’un début de saison mais il s’annonce déjà très prometteur pour la suite !

Houston a un tas de soucis à régler. Les joueurs ne se donnent plus à fond en défense contrairement au passé. En ont-ils marre de se donner du côté du terrain de par la constante monopolisation du ballon de la part de James Harden ? Peut être et il va falloir réagir vite.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News