*
Connect with us

Actualités

L’humiliation est totale : les Hornets se font éliminer en se prenant une claque de 27 points

James Borrego ne pensait sans doute pas finir la saison de cette manière. Les Hornets n’ont pas perdu, ils se sont pris une véritable rouste cette nuit face à des Pacers conquérants et surtout expérimentés en playoffs.

Déjà amputé de l’absence de Myles Turner, Indiana devait en plus faire sans Caris Levert, à cause du protocole sanitaire mais aussi T.J Warren et Jeremy Lamb. En réalité, la franchise jouait avec trois starters en moins et la moitié de leur vrai banc. Et pourtant, les Pacers commencent fort grâce au duo McDermott/Brissett, qui combinent très vite 24 des 30 premiers points de leur équipe. Charlotte ne prend pas la mesure de cette rencontre en mode Do or Die. La défense est poreuse, l’attaque peu agressive. Plus le quart-temps défile, plus la situation se détériore, jusqu’à se prendre 40 points dans le seul 1er quart-temps. Lamelo Ball est encore à côté de la plaque et n’a jamais vraiment su retrouver le rythme, perdu depuis son retour de blessure.

La suite de la rencontre ? Il n’y aura malheureusement jamais match. Doug McDermott est déjà à 20 points à la mi-temps, Oshae Brissett termine meilleur marqueur avec 23 points, Domantas Sabonis frise le triple-double monstre avec 14 points, 21 rebonds et 9 passes décisives. Comme le disait si bien Charles Barkley à la mi-temps de la rencontre, l’équipe des Hornets était bien trop jeune mais surtout, les playoffs sont tout simplement un « différent animal ». Indiana a bougé le ballon, donné le ton en défense, et pris ce match avec un sentiment d’urgence, ce que n’a absolument pas fait les Hornets qui doivent sortir de la compétition. Des paniers à 3 points outrance, aucun jeu développé en transition à cause d’une mauvaise défense et même un certain égoïsme… Combien de fois on a vu les joueurs se la jouer solo avec un concours de un contre un ? Quel dommage après avoir montré beaucoup de choses en 72 matchs et il ne faut pas oublier à quel point cette équipe fut excitante.

Les Pacers attendront le prochain adversaire qui joue dans la foulée. On aurait aimé avoir un match dans le money-time, ce qui aurait donné un sens à ce playin. Cette équipe au complète aurait pu faire grand bruit en playoffs. Rendez-vous jeudi pour le prochain match !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités