*
Connect with us

Actualités

Giannis Antetokounmpo s’est inspiré de Russell Westbrook pour ressembler à un gangster : « Il a dû s’entraîner car il n’est pas ce genre de gars »

C’est une nouvelle pour personne. Giannis Antetokounmpo est un gars cool, humain, gentil, adorable. Mais quand il rentre sur un terrain, la star des Bucks devient un tueur. Il a dû apprendre à en être un, dans son jeu mais surtout de par son attitude et sa façon d’être.

Parmi ceux qui ont les meilleures mimiques, on retrouve Lebron James, Russell Westbrook, John Wall ou bien Kobe Bryant, Michael Jordan, Charles Barkley, si on compte les générations précédentes. On a parfois l’impression d’être au cinéma. Ces gars agissent ainsi depuis leurs débuts dans le basket car ils étaient déjà des stars, ce côté one man show, ou le fait juste de s’enfermer dans un rôle pour mieux s’exprimer, c’est facile pour eux. Concernant Giannis Antetokounmpo, l’histoire est un peu différente. Mirin Fader sort un livre sous peu sur le Grec et un passage pour le moins intéressant a été révélé. Il concerne son attitude, bien loin de l’amérique :

« Il a dû s’entraîner parce qu’il n’est pas ce type de gars », a déclaré Skip Robinson, alors vice-président  du développement des joueurs des Bucks. «C’est un gars adorable. Un gentil. Giannis ne voulait pas être considéré comme un gentil sur le terrain ; il voulait être vu comme quelqu’un qui vous arracherait le cœur. Il a essayé de modeler son air renfrogné sur celui de Russell Westbrook. Giannis aimait Westbrook : son comportement, sa vitesse, mais surtout son air renfrogné. Giannis était à l’entrainement une fois, avec un air renfrogné et énervé. « C’est mon nouveau truc », a déclaré Giannis à ses coéquipiers.

C’est clair que s’il voulait ressemblait à un tueur sur le terrain, Russell Westbrook est l’exemple parfait. Le plus ironique ? C’est une crème en dehors des terrains. Brodie a toujours l’air énervé et quand il célèbre, on est certains que personne ne voudrait être à côté de lui. Giannis Antetokounmpo n’est pas qu’un tueur dans l’attitude. Par exemple, il ne veut pas avoir d’amis dans la ligue et ne veut pas s’entraîner avec la concurrence l’été. Il a raconté par le passé vouloir être vu comme un tueur. Ses seuls amis sont dans sa propre équipe comme il aime le déclarer. On peut dire que ses méthodes de travail ont été récompensés avec ce fameux titre, sans parler des trophées individuels.

Un conseil pour l’été, n’hésitez pas à vous procurer le livre de Mirin Fader. Passée par Bleacher Report et désormais The Ringer, son CV parle pour elle. D’autres passages doivent être tout aussi croustillants.

Les Lakers prêts à liquider pour Russell Westbrook ?

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Russell Westbrook débarque aux Lakers dans une soirée qui est déjà légendaire !!!!!!!!!!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités