Connect with us

Actualités

Gary Payton père et fils, un vibrant hommage

Source photo : Fan Piece

Gary Payton II a gagné sa première bague avec les Golden State Warriors la semaine dernière. On connaît la relation forte qu’il a avec son père, mais les deux n’hésitent pas à se chambrer.

Gary Payton II est champion NBA. Il l’a fait, après 6 années galères à essayer de se faire une place au sein d’une franchise de la Grande Ligue. Mais tout ça, le fils de Gary Payton Sr le doit grâce à sa hargne, lui n’a jamais rien lâché. Il s’était d’abord présenté à la draft 2016 mais n’avait pas été sélectionné. Ensuite, il est passé par 4 franchises NBA en 6 ans, auxquelles on peut rajouter 5 équipes de G-League. Le garçon n’aura donc pas eu un début de carrière facile. 

Mais voilà, au début de l’année, une place se joue à Golden State entre Avery Bradley et Gary Payton II pour compléter le roster californien. Gary Payton II, diminué, va quand même être sélectionné par les Dubs pour être en bout de banc. Mais là encore, il ne lâche rien et va se faire une vraie place dans l’équipe de Steve Kerr. L’arrière est très efficace sur le terrain. Il est très athlétique donc il envoie d’ énormes tomars dès qu’il en a l’occasion et est un très bon défenseur. Il finit la saison avec 7.1 points à 61.6% au tir accompagné de 3.5 rebonds et 1.4 interceptions en 17 minutes de moyenne. De très belles stats qui lui permettent d’approcher les playoffs avec un très bon rôle sur le banc des Warriors en tant que dynamiteur de jeu avec Jordan Poole. Ses débuts de playoffs sont plutôt bons mais au cours du deuxième tour face aux Grizzlies, il subit une très vilaine faute de Dillon Brooks, et les résultats sont terribles. On pense que les playoffs du joueur sont quasiment finis à cause d’une fracture du coude gauche. Mais bon, vous l’aurez compris, c’est un battant. Il revient donc prêt pour les Finales NBA et réalise de belles prestations, notamment défensives, et contribue dans la victoire finale de son équipe, ce qui rend très fier son père, qui a répondu qu’il était plus fier du titre de son fils que du sien :

“Tu sais quoi Grant ? Lui. Le voir gagner un titre… Quand on est père, voir un fils grandir et être avec vous autour dans le basket et faire ce qu’il fait. Et ensuite il te prend des traits de caractère et il fait ce qu’il fait, je pense que c’est plus satisfaisant pour moi de le voir gagner un titre aujourd’hui que quand c’était moi.”

Le voilà champion NBA comme son père 16 ans plus tôt. En effet, Gary Payton Sr avait gagné avec le Heat en 2006 dans un rôle similaire à celui de son fils, sur le banc. Et les similitudes entre les deux Payton ne s’arrêtent pas là. Alors évidemment que le père a une plus grande carrière que le fils, elles ne sont même pas comparables, mais les Payton défendent comme des bêtes et ne gardent pas leur langue dans leur bouche. Même entre eux, les Payton se chambrent, et le fils n’hésite pas à rappeler à son père qu’il a eu son titre0 un plus jeune âge que lui :

Et je pense que j’ai eu le mien plus tôt que lui. Nous sommes à égalité, donc nous savons que nous allons essayer de continuer comme ça. Mais c’est quelque chose dont je peux parler avec lui. Je peux sortir ça contre lui maintenant, donc c’est cool.”

On a hâte de voir Gary Payton II sur les parquets l’année prochaine et on espère fortement qu’il va continuer sur cette voie. En tout cas, une chose est sûre, c’est que les deux Payton vont continuer à se chambrer.

Kenny Atkinson ne sera finalement pas le nouveau coach des Hornets

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités