*
Connect with us

Actualités

Fin de saison pour John Wall : le meneur peut prendre ses vacances, on ne le reverra pas avant octobre

Crédit: Getty Images

Chez les Rockets on est plutôt tranquille, alors que 26 équipes jouent pour les playoffs ou alors le play-in, les Rockets sont bien tranquilles dans les bas fonds de la conférence Ouest. Les victoires sont comme les bonnes nouvelles, elles se font rares. John Wall est touché aux ischio-jambiers, le meneur des Rockets est forfait pour le reste de la saison.

Il reste 11 matchs à jouer pour Houston, sans enjeu c’est une période sans pression pour les hommes de Stephen Silas. John Wall vit une première saison mouvementée, entre l’épisode James Harden, une saison très houleuse et maintenant une blessure, il rechute, victime d’une élongation de grade 2 aux ischio-jambiers, le meneur de 30 ans ne participera pas à la fin de saison des Rockets. Longuement blessé entre 2018 et 2020, il a retrouvé les sensations des parquets cette saison et un bilan plutôt honorable : 20 points, 3 rebonds et 7 passes de moyenne, il réalise une saison de reprise plus que positive dans une équipe en perdition, lui qui affirmait toujours être un all-star il y a quelque temps.

Considéré en décembre comme une équipe qui allait lutter pour les playoffs, Houston est très en deçà de leurs attentes, des arrivées des départs beaucoup de remue-ménage dans cet effectif qui n’a jamais été stable. Toujours sous contrat max, Wall a encore 91.7 millions de dollars à empocher sur les deux prochaines saisons.

On ne sait pas trop où va Houston, il manque pas mal de choses mais une base tout de même présente, manque de fougue de jeunesse et surtout de prodige. Il faudra pour eux bien négocier la draft et la trade deadline pour pouvoir faire mieux l’an prochain, ce qui ne sera certainement pas très compliqué.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Intégré au HOF de Kentucky, John Wall est en pleurs lors de son speech :"Je veux juste te dire merci d'être ma mère"

  2. Pingback: John Wall le rageux épisode 21976 : et un tacle envers les superteams et un !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités