*
Connect with us

Actualités

Les Nets s’emparent de la 1ère place à l’est : dans le duel des éclopés, il fallait bien un gagnant !

Source photo : Nathaniel S. Butler

C’était l’affiche de la soirée. Les Nets de Kyrie Irving retrouvaient les Celtics de Jayson Tatum. On s’attendait à un match serré, et sur ce point-là on a pas été déçu. Mais il faut être honnête, ça manquait de stars pour vraiment être emballé par le match.

Le 2ème face au 6ème de la conférence Est. C’était le duel à suivre de la soirée pour les fans NBA. Les Boston Celtics, sur une bonne série en ce moment, se déplaçaient à Brooklyn, toujours privé de Kevin Durant et James Harden, mais qui continue d’enchaîner les wins. Malgré tout l’affiche perdait encore un peu de sa saveur avant l’entre-deux, Jaylen Brown rejoignant Kemba Walker sur la liste des absents. Malgré ces pertes, les hommes en vert récupéraient enfin Evan Fournier, sorti du protocole Covid, qui pouvait reprendre son rôle de 6ème homme.

Le début de match a été marqué par la patte de Jayson Tatum. Le leader des Celtics a su mettre son équipe sur les bons rails avec 9 points en 3 minutes en étant parfait au shoot. Mais on assiste à un premier quart-temps plutôt décevant de la part des deux équipes, avec beaucoup d’approximations du côté de Boston et une panne d’adresse pour les Nets. On notera tout de même la belle première apparition sous le maillot noir de Mike James, ancien du CSKA Moscou qui vient d’être signé pour 10 jours. Les hommes de Brad Stevens réussissent quand même à sortir de ce début de match avec une courte avance. Mais les Nets vont réagir instantanément en infligeant à 12-0 dès l’entame du 2nd quart-temps, notamment emmené par un Bruce Brown omniprésent en défense et à la conclusion de quasiment toutes les attaques. Des contre-attaques qui vont d’ailleurs faire très mal aux Celtics tout le long du match (+ 25 points de plus marqués par Brooklyn dans ce domaine). Boston n’arrive plus à trouver de solutions face à la défense des Nets, tous les shoots sont forcés, et malgré la belle présence au rebond offensif de Langford et Thompson, personne excepté Tatum (25 points à la mi-temps) ne semble capable de rentrer un shoot. Brooklyn finit donc la mi-temps avec une avance confortable (60-59).

La deuxième mi-temps continue dans le sens des hommes de Steve Nash. Ils prennent rapidement 16 points d’avance grâce à des excellentes partitions de Joe Harris (20 points), Jeff Green (19 points) et Blake Griffin (13 points). La suite du 3ème quart-temps et même le début du 4ème suivra ce même schéma. Une équipe des Nets qui conserve un petit matelas entre 9 et 20 points d’avance, et qui ne semble jamais être inquiétée par des Celtics beaucoup trop imprécis en attaque. Mais c’était sans compter sur le réveil de Payton Pritchard.

Le rookie va venir enflammer la fin de match. Enchaînant les 3 points, il parvient presque à lui seul, alors que plus grand monde ne semblait y croire, à ramener les Celtics à une possession de Brooklyn. Mais l’équipe des Nets est cruelle et réussira finalement à terminer le travail, non sans labeur, et avec un sang-froid impressionnant face à la remontée spectaculaire de Boston, pour finalement remporter le match 109 à 104. Le match catastrophique en attaque d’Evan Fournier (2 points à 0 % au tir) n’aura certainement pas aidé son équipe. Le plus intéressant dans cette victoire des Nets, en plus du fait que grâce à elle ils prennent la première place de l’Est, est à quel point elle est collective. Sans Kevin Durant ni James Harden, on aurait pu penser que le jeu allait tourner massivement autour de Kyrie Irving. Et bien la superteam des Nets semble de plus en plus devenir une équipe, puisque le meneur finit avec une feuille de stats équilibrée et collective, mais pas extravagante (15 points, 9 rebonds et 11 passes).

Les Celtics espéraient continuer d’engranger des victoires pour se mettre en jambes pour les playoffs. La mission est un échec face à ces Nets qui continuent de faire peur, même sans James Harden et Kevin Durant pour les guider.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités