Evan Fournier fait du très sale à San Antonio : 26 points avec le shoot qui tue, DeMar DeRozan devrait prendre des cours – The Daily Dunk
Connect with us

News

Evan Fournier fait du très sale à San Antonio : 26 points avec le shoot qui tue, DeMar DeRozan devrait prendre des cours

On est un peu chauvins sur notre titre mais après tout, Evan Fournier est bien sorti vainqueur de son duel contre DeMar DeRozan. Orlando l’a emporté difficilement et ne nous mentons pas, les deux équipes étaient bien faiblardes. Victoire Magic 111 à 109.

4ème quart-temps, il reste un peu plus d’une minute à jouer, Evan prend l’écran de son pote Niko et plante le shoot assassin alors qu’il y avait égalité. Ce shoot sera le plus important de la rencontre. Quelques secondes plus tard, c’est encore lui qui rentre les lancers pour tuer ses adversaires à 0.3. Sa feuille de stats ? Pas mal du tout : 26 points à 9/15 au shoot dont 5/6 à 3 points, accompagné de 4 rebonds et 3 passes. On a cru voir le joueur de la saison passée qui s’est tant sublimé ou encore celui de la coupe du monde. Il fut en feu à 3 points et surtout très inspiré offensivement dans le dernier quart-temps, ce qui a toujours été l’un de ses points forts. Assez irrégulier à l’image de son équipe cette saison, il devra construire sur ce succès à la maison. En shootant à 50.3% à domicile, c’est surtout à l’extérieur qu’il doit être à ce niveau, mais il le sait sans doute déjà.

Evan a bien été aidé par Terrence Ross qui avait décidé de jouer au basket. Lui aussi est très chaud de loin, auteur de 10 de ses 20 points dans le dernier quart-temps. On retiendra surtout son shoot en transition à 3 points qui a vraiment permis au Magic de réaliser le comeback. DeMar DeRozan termine à 21 points mais de manière générale, il était bien seul hier soir vu que Lamarcus Aldridge avait encore décidé de jouer une action sur trois. San Antonio a des raisons de s’en vouloir, en menant de 16 points en première mi-temps et même de 7 points à 4 minutes de la fin. La constance, c’est bien ce qu’il manque aux hommes de Pop, qui semblent parfois jouer sans âme. Orlando est resté calme malgré l’écart et même si le duo Vucevic – Gordon s’est raté dans les grandes largeurs, notamment en 1ère mi-temps, le Magic peut se remettre en scelle. Malgré un début de saison raté, la franchise est à un beau bilan de 5 victoires et 3 défaites à la zonzo.

Coach Pop doit revoir ses rotations car c’est le grand point faible des Spurs en ce début de saison. Il y a un manque clairement d’énergie dans ce groupe et attention, le bilan devient de plus en plus vilain. Dans la conférence ouest, ça ne pardonne pas.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News