Dans un match sans défense, Bradley Beal affole les compteurs : 44 points et 10 passes pour un magicien totalement en feu ce moment
*
Connect with us

Actualités

Dans un match sans défense, Bradley Beal affole les compteurs : 44 points et 10 passes pour un magicien totalement en feu ce moment

Source photo : Twitter NBA

Bradley Beal joue un basket incroyable offensivement. Washington essaye de remonter la pente avec seulement une 3ème victoire obtenue cette nuit contre les Wolves. La défense n’était pas invitée à la soirée puisque le score fut assez fleuve : 137 à 116 !

Avant cette rencontre, Bradley Beal était déjà en feu en tournant à 28 points de moyenne. Encore cette nuit, il a affolé les compteurs devant une équipe de Minnesota qui n’a pu que constater les dégâts : 44 points à 15/22 au shoot, 10 passes mais aussi 5 balles perdues. Malgré une certaine maladresse à 3 points, il a joué physique face à une équipe des Wolves qui l’a peut être joué un peu trop soft. Il faut se rendre compte de la dinguerie en attaque côté Washington avec 76 points inscrits dans la seule première mi-temps. Bon on se moque gentiment mais ils se prennent aussi de leur côté 73 points, là aussi en première mi-temps. On connait des vieux tontons oldschool pas vraiment heureux de cette rencontre. Mais quel délice de voir Bradley Beal et toujours aussi complet en attaque, avec la facilité qu’on lui connait.

Est-ce qu’il était seul pour aller choper cette victoire à l’extérieur ? Bien sûr que non puisque sorti un peu de nulle part, Wagner plante 30 points. Aucune insulte envers le joueur, surtout qu’il tourne à plus de 10 points par match mais il fallait le sentir pour voir le joueur aussi chaud sur cette rencontre.
Andrew Wiggins était absent car il a perdu sa grand mère et on a forcément une pensée émue pour le joueur qui ne devrait pas revenir tout de suite. Il était chaud lors des 3 derniers matchs avec plus de 31 points par match. Le symbole de la non défense de Minnesota ? Le fait de se prendre 76 points dans la peinture. Niveau scoring, on retiendra les 36 unités de Karl-Anthony Towns, lui qui avait raté le match « aller » puisqu’il fut suspendu. Avec 13 points d’avance, les Wizards ont su gérer tranquillement leur avance à l’abord du 4ème quart-temps. Minnesota perd des points précieux dans la course aux playoffs.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de regarder le match, on vous le recommande juste pour le show Bradley Beal, lui qui est irrésistible en ce moment. A défaut de gagner des rencontres h24, il sait transformer le basket en art.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités