Evan Fournier est on fire pour son premier classique en NBA : timide mais excité à la fois, il va comprendre que les "2 New-York" ne s'aiment pas
*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier est on fire pour son premier classique en NBA : timide mais excité à la fois, il va comprendre que les « 2 New-York » ne s’aiment pas

Pas aussi connu que Lakers face aux Celtics, les Nets et les Knicks sont néanmoins un petit événement en NBA. Evan Fournier va très vite comprendre que les fans des deux côtés ne s’aiment pas. Il a joué chez les Nuggets et le Magic (ne comptons pas vraiment Boston vu le peu de temps qu’il est resté) et n’a pas vraiment connu ce genre de rendez-vous. Voilà ce qu’il en pense.

Ce sera dès demain, dans la nuit de mardi à mercredi. Les Nets affrontent les Knicks et pour la première fois depuis bien longtemps, les deux équipes joueront les playoffs – à l’image de l’an passé – sauf que cette saison, ce ne sera pas une surprise. On a déjà vu Kyrie Irving faire pleurer le gosse de Julius Randle lors du dernier exercice. Cette passion du mini Randle, tout habitant de New-York l’a, d’autant plus quand les Nets ont quitté le New Jersey pour Brooklyn. Et en parlant de cette équipe, Evan Fournier la connait bien. Pour lui, ils auraient dû aller au bout (sans blessure) car il y avait trop de talent, trop d’homogénéité mais ça c’est quand les 3 superstars que sont James Harden, Kyrie Irving et Kevin Durant jouent ensemble. Ce ne sera pas le cas cette saison, puisque Irving n’est toujours pas vacciné. En attendant, il y a un gros derby à jouer et ça risque de chambrer salement. Evan Fournier n’a jamais vraiment connu ça en NBA. Il y aura bien eu Orlando et Miami mais le passif est bien différent. Le joueur est excité, impatient et un peu stressé à la fois :

« De toute évidence, nous avons un calendrier difficile devant nous, » a déclaré Fournier. « Je pense que nous le savons tous. Je suis nouveau ici, donc je ne sais pas à quel point les Nets contre les Knicks est important. Je suppose que je vais le découvrir. C’est bon pour les fans. Disons ça.’’

Tout le monde attend ça sur la cote est. La donne est différente par rapport à l’an passé et comme Evan le dit si bien, ses opposants viendront avec le couteau entre les dents après la défaite face aux Suns. On pense notamment à James Harden, qui n’a été que l’ombre de lui même. Le calendrier sera monstrueux pour eux avec les Bulls, les Lakers, les Hawks, les Nuggets et donc les Nets. Derrick Rose devrait revenir demain et après la victoire à Atlanta, les New-Yorkais sont en confiance après avoir retrouvé un peu de jus dernièrement, Evan Fournier le premier. Sur les 5 derniers matchs, il a scoré 3 fois au moins 20 points. Quand ce n’était pas le cas, il restait bon en attaque. Merci au coach qui a enfin compris qu’il n’était pas qu’un catch and shoot player. Un détail qui a son importance, Kemba Walker ne jouera plus et on se demande si Evan est le principal gagnant. Il devrait avoir le ballon encore plus entre les mains. Ce changement sera intéressant tactiquement.

Quelques grands rendez-vous cette semaine. Les Suns et les Warriors, le Nuggets vs Heat et bien sûr ce derby. On espère un grand Evan Fournier pour se mettre les médias New-Yorkais dans la poche, ils n’ont eu aucune pitié pour lui.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités