Connect with us

Actualités

Erik Spoelstra prône la sagesse après l’énorme claque reçue : « Ca fait partie des playoffs »

Erik Spoelstra

Décidément les playoffs nous réserve des blowouts à n’en plus finir. Le match 4 de la finale de conférence Est a été largement dominé par les Celtics (102 – 82) face à des joueurs du Heat complètement à la ramasse. Pour autant, leur coach, Erik Spoelstra ne tire pas la sonnette d’alarme.

Après la victoire du Heat au match 3 au TD Garden, on s’attendait à ce que les hommes d’Erik Spoelstra frappent à nouveau un grand coup. Cela n’a pas été du tout le cas. Au contraire, ils ont été si catastrophiques, que le match semblait déjà presque plié en première mi-temps. Dans le 1er quart-temps, il aura fallu près de 9 minutes pour qu’ils inscrivent leur premier tir du match. Les Floridiens ont débuté la rencontre par un 0/14 au tir. De leur côté, les Celtics en ont très bien profité pour créer un premier écart : 18 – 1. On pourrait presque dire que le match était terminé à ce moment-là quand on sait comment la suite s’est déroulée. Résultat, défaite 102 – 82, une raclée qui n’affole pas pour autant Erik Spoelstra :

« Ça fait partie des playoffs. Il y a des hauts et des bas, en particulier lorsque vous avez deux équipes qui sont assez proches, à égalité. »

Mais cette situation, on commence à la connaitre. C’est devenu, depuis le début de cette série, une habitude. Une des deux équipes crée un important écart dans un quart-temps.

Pourtant, le niveau des deux équipes semble plutôt homogène. A aucun moment dans la série, nous n’avons eu le droit à deux équipes en pleine possession de leurs moyens ou sur de bonnes dynamiques. Mais la victoire des Celtics, en l’absence de Marcus Smart notamment, pourrait faire mal au Heat alors que la série retourne en Floride. Les hommes d’Ime Udoka ont montré qu’ils pouvaient surmonter une absence de la sorte. Mais encore une fois, Erik Spoelstra veut dédramatiser cette défaite. Il sait que tout au long de la saison, son équipe a réussi à faire face aux nombreuses blessures, qu’elle a toujours trouvé les solutions pour en prime s’offrir le meilleur bilan de la Conférence Est. Malgré la débâcle de lundi soir, aucun sentiment de panique n’était perceptible dans les rangs de Miami. Erik Spoelstra a complètement confiance en son équipe :

« Nous avons prouvé que nous pouvions le faire. Quoi qu’ils nous aient fait, nous pouvons leur faire. Aucun de nous n’est content de ce qu’il s’est passé ce soir. Les scores et ce genre de choses ne donnent pas vraiment d’indication sur le niveau des deux équipes. »

C’est donc confiants et sûrs de leur force qu’Erik Spoelstra et ses hommes abordent le match 5. Une rencontre qui se présente comme un must-win pour les Floridiens. Comment vont-ils réagir après cette débâcle ? On a hâte de voir ça.

Le move du jour : Hugo Besson est vraiment au dessus aux USA face à ses concurrents de la draft

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Les All-NBA teams dévoilées !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités