Connect with us

News

Enes Kanter défend Gordon Hayward, toujours hué par les fans du Jazz

Les Celtics se déplaçaient hier soir chez le Jazz, l’occasion pour Gordon Hayward de se faire acclamer par son ancien public de la Vivint Arena ? Pas vraiment non. Plusieurs années après son transfert, le public d’Utah n’a toujours pas renoncé aux huées envers son ancien ailier, au grand dam de ses nouveaux coéquipiers.

Lorsque l’on demande à un joueur NBA quel est le public qui le fait le plus appréhender à l’idée de jouer son équipe, c’est souvent le nom du Jazz qui ressort. Réputé pour son agressivité et sa tendance à chahuter ses adversaires, le public d’Utah semble aussi assez rancunier puisqu’ils ont une nouvelle fois hué Gordon Hayward, parti à Boston pendant l’été 2017 pour rejoindre Brad Stevens. Un comportement assez habituel de la part des fans lorsqu’ils se sentent trahis par un de leurs joueurs, mais qui est plutôt surprenant auprès d’un joueur comme Hayward qui jouit d’une réputation de « nice guy » exemplaire. Un avis partagé par Enes Kanter, lui aussi passé par le Jazz et qui n’a pas forcément compris la réaction du public Mormon :

 » Le truc à propos de Gordon, c’est qu’avant d’être un bon basketteur il est surtout un super coéquipier, donc c’est un peu triste qu’il reçoivent encore des huées. Je pense qu’il n’y a plus de haine, c’est juste qu’ils aiment ça. C’est la première fois que je ne suis pas nerveux en revenant ici. D’habitude je l’étais mais maintenant qu’il y a Gordon, c’est lui qui récolte les huées. « 

Si depuis son départ de Salt Lake City sa carrière a pris une trajectoire assez compliquée, Gordon Hayward a au moins pu repartir avec la victoire hier soir, les Celtics s’étant imposés 114-103. En 35 minutes de temps de jeu il a compilé 12 points (4/12 au tir), 5 rebonds et 2 passes, mais Marcus Smart et Jayson Tatum savent qu’il était important pour leur coéquipier de repartir avec la victoire pour faire taire les critiques malgré son « petit match ».

Mais le meilleur moyen pour l’ailier de faire taire les critiques, et pas juste celles des fans du Jazz, ce serait de réussir à retrouver la forme qu’il affichait en début de saison. Arrivé comme un All-Star évident à Boston, ses blessures à répétition font de lui aujourd’hui un joueur au contrat jugé très peu rentable.. Dur pour un joueur aussi discret et tourné vers le collectif.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




More in News