Connect with us

Actualités

Dwight Howard à Orlando, comme au bon vieux temps : « Je me suis promis que si jamais nous revenions, nous n’allions pas perdre »

La NBA regorge tellement d’histoires, que rien n’arrive jamais par hasard. Dwight Howard a commencé à Orlando, il a connu ses plus grandes heures là-bas et compte bien finir le travail qu’il a commencé.

L’eau a coulé sous les ponts depuis ses jours à Orlando. Superstar parmi les superstars, son rôle a changé à travers le temps, souvent pour le pire. Il est devenu par la suite une star déchue, à tel point que durant ses passages à Charlotte et Atlanta, il n’était plus le bienvenue mais en arrivant aux Lakers, tout a changé. Tout a changé à tel point qu’il est remplaçant, que Shaq lui a fait ses excuses et que Kobe nous a quitté. Loin est le temps de son premier passage aux Lakers, où il a été détesté par les Angelinos, Dwight Howard est aujourd’hui adulé. Accompagné d’Anthony Davis et Lebron James, Los Angeles compte bien gagner le titre et quel meilleur endroit qu’Orlando pour Dwight Howard et finir le boulot entamé ?

« Je me suis promis que si jamais nous revenions, nous n’allions pas perdre. Je prie dieu pour qu’il nous donne une autre chance. Ici à Orlando. Où tout a commencé pour nous. »

Drafté par le Magic en 2004, en sortant du lycée, les fans d’Orlando n’y croient plus. Ils viennent de perdre Tracy McGrady et Steve Francis est sur la phase descendante, pourtant le chapitre avec Dwight Howard sera bien plus vibrant. Marche après marche, le Magic grimpe vers les sommets. De candidat aux playoffs, à outsider et même candidat au titre, les coéquipiers de Dwight Howard passent près du but. D’abord en 2009, en éliminant les Celtics en 7 matchs, sans Kevin Garnett, puis les Cavs en 6, pour atteindre les finales NBA mais s’inclineront face aux… Lakers. Quelques mois plus tard, le Magic se retrouve encore contre Boston et malheureusement, l’histoire ne sera pas heureuse cette fois en étant éliminé en 6 matchs en finale de conférence et la présence de Kevin Garnett qui changera tout. Plus jamais le Magic ne tutoiera les sommets et Howard partira l’été suivant.

L’histoire peut être ironique parfois et Dwight Howard, à travers son compte instagram, s’est remémoré les bons souvenirs et s’en servira de force pour remporter son 1er titre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités