*
Connect with us

Actualités

Doc Rivers a peur de mettre Ben Simmons sur Trae Young : petite langue de bois sur l’arbitrage et la « nouvelle » NBA

Source image : Jack Dempsey, archives AP

Doc Rivers et ses Sixers se sont fait détruire sur le game 1 par Trae Young. Une situation particulière quand on sait que Philadelphie possède le probable meilleur défenseur extérieur de la ligue, avec Ben Simmons. Pourtant, coach Rivers a bien une explication a donner.

Trae Young a sorti un premier match magnifique pour la victoire des Hawks sur les Sixers (128-124). 35 points et 10 passes pour le meneur d’Atlanta, qui a su exploiter toutes les relatives faiblesses de la défense de Philadelphie. Mais plus important que se focaliser sur les stats du numéro 11, il est intéressant de voir qui s’est occupé personnellement de son cas. C’est Danny Green qui s’y est collé en première mi-temps, pour un résultat que l’on qualifiera de peu glorieux, avec 26 points pris sur cette seule mi-temps. Pourtant, Doc Rivers dispose dans ses rangs de l’un des tous meilleurs défenseurs extérieurs du monde, avec Ben Simmons. Pourquoi ne pas l’envoyer en mission sur Trae Young ? Le Doc a une réponse, et surprise, ce n’est pas de sa faute s’il ne peut pas le faire.

« Nous aimons Ben sur Trae. Trae, il fait un super job pour obtenir des fautes. Donc, on doit faire attention avec ça. Des fois, il y a faute. Des fois, Trae les vend très bien. Donc, si Ben est autorisé à le défendre, alors on y va. »

La déclaration a le mérite d’être claire, le coach des Sixers met la pression sur les arbitres. La rengaine sur Trae Young et le nombre de fautes qu’il obtient continue d’alimenter les discours, que ce soit ceux des joueurs, des coachs ou des fans. Le meneur des Hawks déchaine les passions et la colère de toute la planète NBA. Mais se cacher derrière l’argument arbitrale pour éviter de répondre à la question de pourquoi Ben Simmons ne défend pas sur le All Star d’Atlanta est un beau tour de passe-passe de la part de Doc Rivers. Reste maintenant à trouver de vraies solutions tactiques et ne pas simplement se plaindre de l’arbitrage, sinon l’élimination pourrait laisser un goût plus qu’amer dans la bouche des fans des Sixers.

Doc Rivers rejoint le contingent des haters de Trae Young. Un de plus, un de moins, ce n’est pas cela qui va faire la différence. Mais plus que de se plaindre, c’est maintenant un ajustement tactique qui est demandé à l’ancien coach des Clippers.

Trae Young tente en moyenne 7,7 lancers francs par match depuis le début des playoffs, pour 93,5% de réussite

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités