*
Connect with us

High School

Deux noms à retenir pour le futur de la NBA : Chet Holmgren et Emoni Bates mettent le feu

Préparez vous, The Daily Dunk a décidé d’observer les high-schoolers de plus près cette saison et pas seulement pour baver sur Bronny. Chez les filles et gars, le talent est omniprésent. Outre les coéquipiers du fils de Lebron James jeudi soir, un autre match était intéressant à observer et opposait Chet Holmgren et Emoni Bates.

Honneur aux plus jeunes. Chet Holmgren est considéré par les recruteurs comme le futur Kevin Durant. Une belle aisance balle en mains, un shoot hors norme et une vision de jeu indécente pour un joueur de sa taille (2 mètres 13). Durant le match de cette nuit opposant la team Sizzle à la YPSI Prep, celui qui est surnommé le KD blanc, a montré tout l’étendu de son talent. D’abord en défense, autour de 6 contres et que dire de sa verticalité pour défendre sans faire faute. La jeune star est un attaquant racé et pour un 3ème année, ça en dit long. Chet Holmgren a encore du temps pour se développer et planter un 13/18 (31 points) à la télé nationale face un potentiel futur rival, chapeau bas. Les facs vont se précipiter vers le prospect s’il continue comme ça…

Si Chet est la prestance, la classe, la smooth attitude, Emoni Bates est la violence, l’agressivité. Contrairement à son collègue, lui a déjà annoncé sa future école (Michigan State). Dans un an, il sera en NCAA et si son adversaire du soir est annoncé prospect numéro 1 pour la classe de 2022, lui est aussi numéro 1 mais pour l’année 2021. Il y a certes eu du déchet dans son jeu, ce n’est pas pour autant qu’Emoni n’a pas mis le feu malgré la défaite. Capable d’attaquer la raquette sans cesse et balancer des 3 points, il a donné des sueurs froides à la défense adverse. Le dernier année termine la rencontre à 36 points !

Chet Holmgren a tapé fort à la télé nationale et cela lui fera gagner des points vis à vis de sa réputation. On surveillera de très près ses performances, tout comme celles d’Emoni Bates.

Kevin Durant raconte sa première rencontre avec Stephen Curry à 10 ans

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in High School