Connect with us

Actualités

Derrick White est bouillant, Boston va devenir indéfendable : retour sur une adresse qui tutoie les sommets

Source photo : AP Photo/Michael Dwyer

NBA – Auteur d’une saison régulière déjà impressionnante, Derrick White est le facteur X des derniers matchs des Boston Celtics. Alors que Jayson Tatum et Jaylen Brown bénéficient d’un traitement réservé, l’homme à tout faire passé par San Antonio restent sur trois rencontres de très haut niveau au scoring. De quoi obliger les défenses à se réajuster ?

Boston

connait des débuts de playoffs plutôt tranquilles, infligeant un Gentleman’s Sweep au Heat de Miami, puis en se débarrassant sans embarras des Cavs lors du Game 1 des demi-finales. Pile ce qu’il fallait pour des Celtics attendus après leur saison régulière au-dessus du lot et leur parcours en postseason de l’an passé marqué par de trop nombreux matchs perdus (Atlanta, Philadelphie, Miami) en route. Mais cette saison, un homme a tout compris quand on lui a demandé « d’expédier » certaines séries. Cet homme, c’est Derrick White.

Après trois matchs inauguraux dans ses standards au scoring (20, 13 et 16 points), le combo guard des C’s s’est permis à une pointe à 38 points dans le Game 4 à Miami, puis un Game 5 à 25 unités pour envoyer Tyler Herro et Bam Adebayo en vacances. Et pour bien commencer la série contre Cleveland, White a de nouveau inscrit 25 points. Surtout, l’ancien des Spurs présente une adresse à 3 points insolente : 20/37 derrière l’arc sur les trois matchs, et monte à 50% de réussite à 3 points depuis le début des playoffs contre 39.6% (excusez du peu) en saison régulière. Que du bonus pour accompagner Jaylen Brown (24.3 points de moyenne à 54.5% au tir et 38.2% à 3 points), alors que Jayson Tatum se cherche encore au tir pour le moment (21.8 points de moyenne à 41.6% au tir, 29% à 3 points).

Sur la droite lignée de sa campagne qui l’avait vu obtenir des votes pour le All-Star Game, Derrick White a parfaitement lancé ses playoffs et comble le déficit au scoring laissé par un Jayson Tatum loin de ses standards. Précis comme jamais de loin, White va sans doute contraindre le staff de Cleveland à se mettre sérieusement au boulot pour se donner le droit d’espérer prendre au moins un match.

L’avis d’Anthony Edwards sur les comparaisons avec Michael Jordan

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Donovan Mitchell met les sentiments de côté face à ses bons amis Jaylen Brown et Jayson Tatum

  2. Pingback: Le dagger de Derrick White qui envoie Boston en finales NBA

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews







More in Actualités