Derrick Rose prêt à tout pour les Wolves : "Je suis là pour aider"
*
Connect with us

Actualités

Derrick Rose prêt à tout pour les Wolves : « Je suis là pour aider »

Clutchpoints.com
On le sait tous, nous ne reverrons très certainement jamais Derrick Rose à son niveau d’antan, celui qui lui a permis de devenir le plus jeune MVP de l’histoire après une saison stratosphérique en 2011. Aujourd’hui dans le Minnesota, le meneur est déterminé à se sacrifier pour le bien de son équipe.

La carrière de Derrick Rose est l’une des plus badantes de l’histoire de la NBA. A l’instar d’un Penny Hardaway dans les années 90, Derrick Rose a connu plusieurs blessures significatives qui lui ont été fatales. Choisi en 1ère position de la draft 2008 par les Bulls, lui l’enfant des quartiers chauds de « Windy City« , a immédiatement révolutionné son poste. Personne n’avait vu un tel prototype de joueur : Rapide, agile, athlétique, spectaculaire, scoreur efficace et clutch. « Too Big, too Strong, Too Fast, too Good ! ». Un tel kiff à voir jouer. Mais un destin tragique. MVP en 2011, il est aujourd’hui un « role player » chez les Wolves. Signé cet été pour le minimum vétéran, il se dit prêt pour une nouvelle saison et prêt à tout pour son équipe :

« Je ne suis pas là pour prendre la place de quiconque.  Je cherche simplement à faire tout ce dont l’équipe aura besoin. Je suis là pour aider »

En effet, Derrick Rose a désormais assez de recul pour se rendre compte qu’il ne peut plus apporter comme il le faisait auparavant, du moins, sans la même intensité. Il peut aider sur de courtes séquences, une vingtaine de minutes, pour scorer à profusion et donner du rythme. On a pu le voir pendant les playoffs, il a été très utile à son équipe dans ce rôle. Son expérience est aussi largement apprécier dans le vestiaire, Taj Gibson, son coéquipier de toujours, ne tarit pas d’éloges :

« Il joue avec tout son cœur, toujours à plein régime pour aider son équipe à gagner. C’est la mentalité qu’il a à l’entraînement. Il se met beaucoup de pression sur les épaules car il comprend qu’il doit aider l’équipe à gagner et tirer le meilleur de tous »

Rose comprend peu à peu l’importance de se réinventer. L’ancien franchise player a effectivement mis du temps à comprendre que son corps ne tiendrait plus le choc s’il continuait à garder les mêmes réflexes. Son jeu étant basé essentiellement sur son explosivité et ses changements d’appuis. Toutefois, dans une NBA toujours plus centré sur le shoot, Derrick Rose doit donc faire plus d’efforts dans ce domaine et l’a montré pour son premier match de présaison contre les Warriors. Le meneur à scoré 16 points à 6/10 en 21 minutes pour une victoire 114-110. Karl Anthony Towns a d’ailleurs très apprécié la sortie du vétéran :

« Derrick a fait du Rose, celui que tout le monde aime. Très agressif, avec des grosses actions tout en poussant le tempo. C’est tout ce qu’on peut demander. Personnellement, sur le terrain, j’ai vu beaucoup le Rose MVP ».

Le plus jeune MVP de l’histoire a en effet réalisé une belle prestation, c’est loin d’être aussi explosif qu’avant mais l’efficacité et l’envie son bien présents. Aligné, comme prévu, à l’arrière en duo avec Jeff Teague, Rose a rassuré les plus sceptiques. Son rôle va très certainement évolué avec le départ imminent de Jimmy Butler, et va donc débuter les matchs au poste 2. Pas une si mauvaise idée que ça, dans l’optique où Rose a toujours été davantage tourné sur le scoring que sur la création, même s’il n’est pas dégueulasse dans ce domaine. Quoi qu’il en soit Rose répète avec envie qu’il est vraiment prêt à tout pour gagner dans une redoutable conférence Ouest :

« Nous sommes à l’Ouest, on se doit d’être compétitif tous les soirs. A l’Est, il n’y a que certains soirs que l’on doit élever son niveau de jeu. A l’Ouest c’est différent. C’est un challenge aussi bien pour moi que pour l’équipe. En ce qui concerne mon rôle de leader, j’essaie simplement d’aider l’équipe, quels que soient ses besoins, n’importe quoi, je suis là. Tout ce qu’il faudra faire pour aider l’équipe. »

Après avoir hésité à prendre sa retraite lorsqu’il était à Cleveland, Derrick est maintenant prêt à tout donner pour l’amour du jeu. Non D-Rose est loin d’être fini, et va le prouver cette saison. L’ancien MVP est déterminé à retrouver un vrai rôle, quel qu’il soit, pour gagner. The real return.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods




More in Actualités