Connect with us

News

De nouveau dans le dur, Lauri Markkanen attend plus de lui-même : ça fait un point commun avec les fans des Bulls…

Source photo : Clutchpoints

La saison de Lauri Markkanen est décidemment bien compliquée. Débuts difficiles, du mieux en Décembre, et rechute depuis le Nouvel An, ses performances sont en dents de scie et les Bulls en pâtissent clairement, même si tout ne peut lui être imputé.

Hier soir les Bulls ont de nouveau perdu, une petite habitude depuis 8 matchs puisque c’est déjà la 7ème fois que cela arrive sur cette période… De manière générale l’équipe est aussi régulière que le coaching de Jim Boylen est flou et Lauri Markkanen représente parfaitement cette irrégularité. En début de saison, ses pourcentages au tir étaient absolument indignes de son talent supposé, il tournait sur les premières semaines à une douzaine de points par matchs à 25% d’adresse à 3-points. Sur le mois de Décembre l’intérieur a un peu retrouvé son rythme et affichait des moyennes bien plus sérieuses : 18 points à 50% au tir, mais il a rapidement rechuté. Lors de la défaite des Bulls face aux Celtics, il n’a inscrit que 9 points et capté 6 rebonds, ce qui est largement insuffisant de son propre aveu. Quand on pense qu’il était devenu le plus jeune joueur NBA à inscrire 200 tirs primés en carrière lors de ses débuts en carrière.

 » J’ai vécu une mauvaise série pour commencer, mais je me suis repris. J’ai eu mes moments mais j’en attends plus de moi. Je suis déçu de moi-même parce que je suis convaincu que si je jouais à mon vrai niveau nous aurions quelques victoires de plus. Je pense pouvoir faire mieux.  » Lauri Markkanen via Yahoo Sports

En début de saison, la question du leadership se posait entre Markkanen et LaVine, sur qui serait le male alpha de l’équipe et se verrait confier les clés du camion. A ce jeu là c’est l’arrière qui a gagné et logiquement il obtient plus de munitions que ses coéquipiers, mais le Finlandais ne veut pas se chercher d’excuses et sait qu’il doit être plus impactant sur le terrain même quand l’adresse n’est pas au rendez-vous. Pour un joueur aussi grand, son travail au rebond est loin d’être optimal et même s’il s’est étoffé physiquement depuis sa saison rookie il reste assez « soft ».

Evidemment le fait que Daniel Gafford et Luke Kornet se montrent intéressants sur leurs passages  et Boylen a enfin compris qu’il fallait laisser sur le terrain les joueurs qui prennent feu. Espérons désormais que Markkanen retrouve son rythme et gagne en régularité. Les Bulls en ont besoin et jusqu’aux dernières nouvelles la franchise compte toujours sur lui sur le long terme, mais attention à ne pas griller trop de munitions.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in News