Davis Bertans se confie sur l'ambiance pourrie chez les Wizards : des embrouilles tous les jours, bon courage Bradley Beal
*
Connect with us

Actualités

Davis Bertans se confie sur l’ambiance pourrie chez les Wizards : des embrouilles tous les jours, bon courage Bradley Beal

Source Photo : USA Today Sports

Il y a eu du ménage à la trade deadline dans la capitale pour essayer d’apaiser tout le bordel qu’il y avait en interne. Tradé aux Mavericks, Davis Bertans n’a pas attendu très longtemps avant de dévoiler que les joueurs ne s’entendaient pas très bien.

Revenons en début de saison. Les Wizards accueillent plein de nouvelles têtes. En tradant Russell Westbrook, de nombreux petits Lakers sont venus grossir les rangs : Kyle Kuzma, Kentavious Caldwell-Pope, Montrezl Harrell. Qui dit départ de Brodie, dit aussi besoin d’avoir un nouveau meneur. Washington s’est penché sur Spencer Dinwiddie, qui n’avait plus sa place aux Nets. Tout ce beau monde démarre la saison. Cette dernière démarre bien, la franchise de la capitale est une bonne surprise pendant le premier mois de compétition. Avant que tout s’écroule. Les défaites suivent le rythme des blessures et les relations entre les joueurs se dégradent. C’est d’ailleurs pour ça que selon Davis Bertans, on était loin d’avoir une équipe à Washington.

« Il est difficile d’avoir une alchimie au sein d’une équipe dans laquelle chaque jour, l’équipe se bat les uns contre les autres parce qu’un tel dit  » je veux obtenir plus de minutes « et » je veux un rôle plus important. »

Pas de résultat et beaucoup de caractères, cela ne pouvait rien apporter de bon pour la suite. A l’image d’un Spencer Dinwiddie, qui voulait se vendre comme un leader, et qui n’a pas du tout était accepté par les autres joueurs. Autre exemple, Harrell et KCP qui ont commencé à se foutre sur la gueule à la mi-temps d’un match parce que ce dernier n’avait pas servi son coéquipier démarqué quelques secondes plus tôt. Bref, quand Kyle Kuzma est l’un de tes joueurs qui dit et fait le moins de conneries, c’est que ta franchise n’est pas en très bonne santé. Un bilan négatif, une dégringolade au classement, une blessure de Bradley Beal out pour la fin de saison ont aussi joué dans la balance au moment de faire du mouvement pour la trade deadline. L’ambiance de m*rde, on ne veut pas la garder longtemps à Washington, surtout quand le seul intérêt de la franchise est de prolonger Bradley Beal. Si la saison semble morte pour les Wizards, le tri a probablement assaini le vestiaire. Davis Bertans et Spencer Dinwiddie ont été envoyés à Dallas, en espérant que les déclarations du rouquin ne visaient pas trop le meneur, pendant que Montrezl Harrell a de son côté été échangé à Charlotte. Dans tous ces échanges, la capitale a surtout récupéré Kristaps Porzingis. Si les Mavs semblaient vouloir s’en débarrasser, les Wizards cherchaient très probablement un candidat qui fit avec Bradley Beal. Si le Real Deal reste, ils auront au moins une saison pour voir si le duo fonctionne.

Les mots de Davis Bertans confirment un constat auquel on pouvait s’attendre, plus grand monde ne pouvait se saquer chez les Wizards. Beaucoup de joueurs ont repris un nouveau départ, et même ceux qui sont restés à Washington peuvent se rencontrer sur un « nouveau projet. »

Le monstrueux poster de Joel Embiid sur la tronche de Jarrett Allen : régle numéro 1, toujours faire un écran de retard pour ne pas se faire atomiser par l’adversaire

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités