Spencer Dinwiddie n'est pas écouté dans le vestiaire des Wizards : le début de la décadence à Washington ?
*
Connect with us

Actualités

Spencer Dinwiddie n’est pas écouté dans le vestiaire des Wizards : le début de la décadence à Washington ?

Source Photo : Getty Images

Les résultats collectifs des Wizards sont terribles ces derniers jours et en interne c’est pas la fête non plus. Spencer Dinwiddie a lâché quelques déclarations étranges, de quoi s’interroger sur l’avenir de Washington.

Est-ce que vous vous souvenez quand les Wizards étaient en tête à l’Est avec un bilan de 10 victoires pour 3 défaites ? Que Bradley Beal assurait que c’était pas temporaire et que l’équipe allait être encore plus dangereuse ? Et bien cette époque semble dater aujourd’hui. Depuis ce bilan, Washington est sur un 13-23 et dégringole progressivement de la conférence Est. Avec le trade de Westbrook et l’arrivée de nombreux nouveaux joueurs (Kuzma, Caldwell-Pope, Dinwiddie…), on laissait du temps au temps de la capitale. Finalement, un début de saison canon et après plus rien. Un homme est à l’image de la saison des Wizards, Spencer Dinwiddie. L’ancien meneur des Nets était arrivé cet été avec un beau contrat et après des premiers matchs, il n’a pas su convaincre. Selon ses dires, la situation est même pire, puisqu’il n’est pas écouté.

« C’est une situation intéressante. J’ai parlé un peu plus tôt dans l’année. Ça n’a pas nécessairement été bien accueilli. Et donc, comme je l’ai dit, j’essaie de faire ce qu’on me demande. En fin de compte, tout le monde a un rôle à jouer. Il s’agit de rendre des comptes dans le cadre de votre rôle et de faire de votre mieux. C’est vraiment tout ce que j’ai. »

Spencer Dinwiddie en 2021-22 : 13.2 points, 39% au tir, 32% à trois points, 5.7 passes décisives, 4.5 rebonds.

Dinwiddie voulait être un leader et le vestiaire ne l’a pas vraiment accepté. Depuis, son niveau a largement diminué et Washington ne mise pas spécialement sur lui pour l’avenir. La série de cinq défaites consécutives à l’approche de la trade deadline n’améliore pas son cas non plus. Mais Washington n’est pas dans l’optique reconstruction non plus. Les Wizards sont 11ème, peuvent viser le play-in et espèrent surtout prolonger Bradley Beal le plus longtemps possible. Sans résultats sportifs intéressants et avec une mauvaise ambiance dans le vestiaire, cela n’aidera pas The Real Deal à vouloir rester dans la capitale, même si lui continue d’affirmer le contraire.

Alerte dans la capitale. Si Spencer Dinwiddie ne définit pas l’avenir à Washington, les Wizards essuient les défaites. Au management de bien réfléchir pour chercher et trouver la bonne direction à prendre.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Davis Bertans se confie sur l'ambiance pourrie dans le vestiaire des Wizards : des embrouilles tous les jours, c'était pas un contexte idéal pour prolonger Bradley Beal

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités