*
Connect with us

Actualités

Damian Lillard prône la patience à l’extérieur : l’expérience du meneur ne cesse de grandir

Damian Lillard n’est pas le genre de gars à avoir peur, bien au contraire. Son calme fait de lui le meilleur joueur de la ligue dans les fins de match. Quand il a vu l’équipe de Detroit s’envoler au score ou du moins être dans le match, il savait que tout irait bien, la 2ème mi-temps allait tourner dans le sens de Portland.

Detroit aurait pu repartir avec la victoire. Leur première mi-temps tendait en ce sens. Les Pistons ont ensuite craqué en seconde mi-temps en prenant 73 points dans la tronche, soit 22 points de plus que les deux premiers quart-temps. Damian Lillard aurait pu s’inquiéter mais savait que les équipes ont très souvent tendance à baisser leur garde et c’est là où il rentre en piste. Le meneur a claqué 16 points en rentrant des vestiaires et Portland commence par un 17 à 2. Au micro des journalistes, Dame s’est expliqué sur le sujet et son point de vue sur la façon de gérer un match :

« Les équipes ont toujours beaucoup d’énergie au début de matchs, mais ça ne se traduit pas toujours en seconde mi-temps. Maintenant, nous avons augmenté notre niveau dans le 3ème quart-temps, c’est notre spécialité et nous allons continuer de faire ça. »

Le plus adéquat serait de bien commencer d’entrée mais le discours de Damian Lillard se tient. De plus, les matchs à l’extérieur ne sont pas vraiment les mêmes qu’à la maison. La fatigue se fait d’autant plus ressentir pour Portland, son 4ème match de suite après Toronto, Orlando, Miami et donc Detroit, avant de rentrer à la maison se farcir Milwaukee. Terry Stotts est heureux de pouvoir gagner loin de ses bases et trouve que ses joueurs gèrent très bien les roadtrips de manière générale :

« Il est toujours difficile de gagner des matchs à l’extérieur dans cette ligue, et c’est particulièrement vrai dans ces circonstances. Nous avons fait un déplacement 3-0 plus tôt cette saison, et nous pensions que c’était quatre matchs gagnables. Mais c’était le dernier match d’un road trip contre une équipe avec un mauvais bilan, donc nous aurions pu baisser de niveau. Cela ne s’est pas produit. »

Jerami Grant aura tout donné mais fut bien seul face à la grande équipe de Portland. Il produit un nouveau match à 30 points, ce qui n’empêche pas Detroit de perdre son 5ème match sur 6. Il se remet bien de deux mauvais matchs à 7 et 9 points. Sur le mois de mars, difficile de lui en vouloir hormis ces deux fausses notes. Il tourne à plus de 20 points de moyenne mais manque cruellement d’aide comme le rapporte son coach Dwane Casey :

« Jerami a mis 30 points, mais c’était 30 points difficiles. Nous avons beaucoup de gars maintenant, mais nous avons besoin de quelqu’un pour élever son niveau de jeu et l’aider. »

Portland doit maintenant se reposer et attendre une équipe de Milwaukee plutôt en forme, en ayant gagné 7 de ses 10 derniers matchs. Les Blazers en profitent pour se rapprocher des Clippers, 3èmes à l’ouest. Deux matchs séparent les deux équipes.

Anthony Edwards n’a pas peur de trashtalker : au tour de R.J Barrett de passer à la casserole

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Damian Lillard avoue son impuissance face à Giannis Antetokounmpo : le Greek Freak se positionne dans la course au MVP

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités