*
Connect with us

Actualités

Chris Paul explique la raison du succès des Suns dans la bulle : « ils ont la dalle »

source image : brightsideofthesun.com

Avec 8 victoires de rang sans concéder la moindre défaite, les Suns ont surpris tout le monde dans la bulle. Même si la qualification en Playoffs n’a pas abouti, ils ont au moins réussi à envoyer un message à leurs adversaires pour la saison à venir. Nouveau membre de la franchise d’Arizona, Chris Paul comprend la raison de leur performance.

Il est loin le temps où Phoenix faisait figure de vrai contender à l’Ouest, avec un jeu révolutionnaire prônant la vitesse d’exécution. Depuis le départ de Steve Nash et consorts, les rayons du soleil d’Arizona ne brille plus d’un feu ardent sur la Talking Stick Resort Arena. En fait, il ne brille plus du tout. Avec lui, le maestro canadien a emporté le dernier souvenir d’une aventure en post-season. Et oui, la dernière fois que les fans de Phoenix ont pu assister à un match de Playoffs, c’était le 29 mai 2010 lors du Game 6 des Finales de Conférence face aux Lakers, futurs champions.

Pourtant, quatre ans plus tard, avec 48 victoires au compteur, l’équipe coachée par Jeff Hornacek aurait pu y croire s’ils n’avaient pas chuté dans les derniers instants de la saison régulière pour se retrouver à une (très) frustrante 9ème place. Depuis, les finalistes 1993, enchaînent les saisons médiocres, mais avec, les bons choix de draft. Assets qu’ils utilisent pour récupérer Devin Booker en 13ème position en 2015 et plus tard DeAndre Ayton avec le 1er choix.

Un doux parfum d’espoir envahit progressivement le vestiaire des Suns. Irréguliers, ils affichent néanmoins un plan de jeu solide sous la houlette de Monty Williams, conscient qu’il détient là un duo d’avenir. Frustrés par leur saison en dents de scie malgré un très bon début, ils vont profiter de la coupure en février pour recharger les batteries. De retour dans la fameuse bulle à Disney, ils vont enchaîner 8 victoires dont une magnifique contre les Clippers grâce à un buzzer beater de Booker. Partis de trop loin, la qualification n’est malheureusement pas acquise mais les Suns sont désormais conscients de leur force.

Déterminés à revenir sur le devant de la scène, le front-office se démène pour renforcer l’équipe. 10 fois All-Star et futur Hall-of-famer, c’est Chris Paul qui débarque dans l’Arizona afin d’aider les jeunes stars à redorer le blason de la franchise. Et à peine arrivé, l’ancien distributeur de caviars des Clippers, comprend pourquoi ses nouveaux coéquipiers ont réalisé une fin de saison extraordinaire :

« J’ai la chance de voir en premier pourquoi ils étaient aussi bons dans la bulle et leur progression entre le début de saison et la bulle » explique t’il à arizonasports.com. « Je pense que ce qui a été cool d’observer, c’est à quel point ils ont la dalle. […] De voir, comme je le sais qu’ils sont très bons, mais surtout de voir le genre de gars qu’ils sont, ça va être un gros plus pour nous cette année.

[…] A travers les groupes WhatsApp, notre équipe semble se connaître depuis un moment parce que nous avons des gars qui veulent se battre pour gagner. Tout le monde aime aller bosser. »

Pour récupérer Chris Paul, les Suns ont dû sacrifier Ricky Rubio et Kelly Oubre Jr, deux éléments importants de l’équipe. Mais c’est le prix à payer pour récupérer un joueur capable de faire de Phoenix un outsider sérieux. Après dix ans d’attente, l’heure est à la reconquête de l’Ouest.

Le subli est à peine camouflé : Lebron James dévoile pour la 1ère fois une éventuelle association avec Bronny

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités