C’est pas Noël mais Halloween : victoire du Jazz face à Portland, fallait être costaud pour finir le marathon – The Daily Dunk
Connect with us

News

C’est pas Noël mais Halloween : victoire du Jazz face à Portland, fallait être costaud pour finir le marathon

Source photo : Twitter

Pour le dernier match de Noël, Portland n’aura vu le jour que pendant un quart-temps. Grâce à une défense agressive, une adresse à 3 points retrouvée et un collectif solide, le Jazz l’emporter et pas qu’un peu, sur le score 117 à 96. 7 joueurs de Utah terminera à 10 points ou plus !

Les fans NBA français n’ont même pas besoin de café tellement l’ambiance à Utah est énorme. Le public est survolté pour affronter Dame et ses potes. Enfin, c’est ce qu’on croyait au début mais visblement, on s’est peut être un peu trop enflammé.
Rudy Gobert est l’homme qui se montre le plus en ce début de match. L’intensité défensive est très élevé à Utah, ce qui donne du peps à leur attaque, à l’image de Mitchell qui s’amuse à martyriser le cercle. Mais leur adresse à 3 points n’est pas présente, ce qui fera mal à leur offense. Portland en profite puisque les coéquipiers de CJ McCollum sont chauds à 3 points, notamment grâce à leur banc, pour passer devant juste avant la fin du 1er quart-temps.

Le Jazz va enfin mettre dedans de loin, ce qui change radicalement la rencontre. Ingles, Crowder, Mitchell et même Sefolosha se font plaisir. La défense est toujours aussi solide et hormis Damian Lillard, personne n’arrive à être vraiment dans le match, ce qui donne 9 points d’écart à quelques minutes de la mi-temps. C’est alors que l’incroyable va se produire, Ricky Rubio va planter un stepback à 3 points, avec le pumpfake, suivi d’un énorme tomar de Rudy Gobert sur un service de Donovan Mitchell. Ce dernier plantera un 3 points assassin juste avant la mi-temps. +12 à la mi-temps.

La suite sera bien moins folichonne. On aurait aimé vous dire que Portland revient dans le match. Que Damian Lillard auteur de 20 points, aura l’aide qu’il mérite. Rien de cela n’arrivera et hormis un petit run dans le 4ème quart-temps, Noël se termine en Halloween. Utah est en roue libre et Rudy Gobert s’offre même le luxe de lâcher un giga poster. Il sera l’homme du match sans doute possible avec un presque triple-double : 18 points, 14 rebonds et 7 contres. 
Une victoire qui fait du bien face à une belle opposition, surtout que les potes de Ricky Rubio jouent mal à domicile cette saison. Il faudra construire là-dessus, c’est certain !

Il fallait être sacrément costaud pour finir la soirée en un morceau. Un marathon de 13 heures que vous avez vécu avec nous. Il en fallait dans le ventre surtout vu ce dernier match. Vous avez gagné une bonne journée de sommeil.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News