*
Connect with us

Actualités

Ce qu’il faut retenir de Lakers – Rockets : deux équipes un peu trop revanchardes

Source image: Twitter/@HoustonRockets
Les Rockets se sont bien repris cette nuit à Los Angeles, trois jours après leur contre-performance face aux Pelicans. Mais le succès n’a pas été facile à aller chercher contre les Lakers. Houston a donc pu compter sur son duo Harden-Paul pour faire parler son expérience et s’imposer 124 à 115. En revanche le match a été marqué par une triste bagarre notamment entre Rajon Rondo et Chris Paul…

Sur le papier ce Rockets-Lakers promettait d’être une belle affiche. Quoi de mieux que de retrouver le banana boat quasiment au complet sur le même parquet? Quoi de mieux que de voir également deux équipes ayant soif de revanche, après leur défaite respective lors de leur premier match? Bref ce match avait tout pour être alléchant, d’autant plus qu’il s’agissait du premier match à domicile de LeBron James sous le maillot des Lakers.

Cependant durant les première minutes Los Angeles n’est pas en rythme contrairement à son adversaire qui en profite pour prendre les commandes du match. Chris Paul se montre adroit à 3 points, pendant que Capela s’affirme dans la raquette. Enfin James Harden profite des espaces pour filer au lay-up sans trop de difficultés. En attaque les locaux sont statiques, à tel point que c’est McGee qui prend le plus de shoots. Les Lakers sont donc obligés de s’appuyer sur LeBron pour inscrire leurs premiers points. Si l’attaque n’est pas flamboyante, la défense l’est encore moins. Car lorsque un Laker arrive à tenir un petit peu Harden ou Paul, ces derniers font parler leur expérience et partent chercher la faute.

Néanmoins les Lakers grâce à quelques individualités arrivent à rester dans le match. Kuzma en sortie de banc inscrit un trois points juste après avoir contré Harden sur l’action précédente. Brandon Ingram monte en agressivité et obtient des fautes. Mais cela ne va pas suffire pour passer devant au score. Le banc des Rockets à l’image de Gerald Green se montre efficace. Même Carmelo Anthony sanctionne à 7m23. Houston va profiter des pertes de balle de leurs adversaires ainsi que de quelques fautes maladroites pour terminer le quart-temps en tête. Ainsi sur un fadeway de Melo au buzzer, les Rockets mènent 31 à 28.

Comme lors du 1er quart-temps, Houston redémarre bien. Capela continu son chantier sous le cercle alors que CP3 reste aussi efficace aux shoots. Jusqu’à maintenant les Lakers étaient d’une inefficacité incroyable derrière la ligne à trois points. Mais Lonzo Ball va changer le ton en plantant consécutivement deux paniers derrière cette fameuse ligne qui fait défaut à son équipe. Plutôt discret, LeBron James arrive à scorer sur les seules actions où il attaque le cercle. En sortie de banc, Josh Hart va faire oublier un Caldwell-Pope transparent. L’arrière compile en moins d’une minutes un panier à deux points, une interception pour inscrire deux nouveaux points puis une assist pour LeBron James. Et voilà que le score reste toujours équilibré entre les deux franchises.

Puis vient l’épisode Lance Stephenson qui va faire lever le Staples Center avec six points mis d’affilée. Et comme à son habitude pour célébrer son coup de chaud, Lance fait du Lance. Ce qui aura tendance à agacer Harden qui tomberas dans le panneau en commettant une faute technique sur le joueur. Sous le cercle, c’est au tour de Javale McGee de faire le show avec un gros contre sur Capela, son quatrième déjà. Mais les leaders ce soir s’appellent James et c’est Harden qui va vite le démontrer. Ce dernier va nous gratifier d’un énorme tomar en montant au dunk entre LeBron et McGee. Et lorsque le barbu n’a pas le ballon c’est Chris Paul qui s’occupe de tout en assurant notamment sur la ligne des lancers-francs. Juste avant la mi-temps, LeBron va délivrer un caviar avec une no-look pass pour Hart qui n’a plus qu’à conclure. Après 24 minutes, les Lakers cumulent quatre points de retard (66-62).

Au retour des vestiaires les seconds couteaux des Rockets vont se montrer d’avantage. P.J. Tucker et James Ennis, tout deux titulaires, offrent à Houston dix points d’avance. Mais Los Angeles ne va pas se laisser distancer. Ainsi après un trois de points de LeBron James et un panier de Rondo après un rebond offensif, les locaux reviennent à hauteur de son adversaire. Javale McGee va même nous offrir une action assez improbable en rentrant un turnaround jump shot à mi-distance! En face, Capela profite des offrandes de ses coéquipiers pour faire monter son nombre de points inscrits. McGee va de nouveau lui répondre en claquant un alley-oop parfaitement envoyé par Rajon Rondo. A ce moment là les Lakers sont dans le coup grâce donc à une bonne présence de McGee, oui oui….

Mais ces derniers vont vite se sanctionner tout seul avec des pertes de balles assez bêtes et toujours ces lacunes en défense. Les deux équipes se rendent coups pour coups mais sur un nouveau trois points de Lonzo Ball, les ors et pourpres prennent enfin l’avantage. Josh Hart va l’imiter quelques minutes plus tard, mais Chris Paul va parfaitement lui répondre . Le meneur est décidemment intenable en attaque. Si les Lakers ont quelques coups de chaud, il faut tout de même souligner les problèmes en attaque. Car lorsque LeBron est sur le terrain, le jeu est statique et les isolations s’accumulent. Mais lorsque la star est sur le banc, les shoots sont souvent précipités et ne rentrent pas forcément. Un constat assez frustrant lorsqu’on voit qu’à la fin du quart-temps ils ne comptent qu’un petit point de retard (98-97).

Houston va continuer à exploiter les ballons perdus de Los Angeles et va prendre trois possessions d’avance. Lonzo va réduire cet écart avec son quatrième 3 points de la soirée avant qu’en face Gordon inscrive un and-one. Javale McGee quant à lui s’offre un cinquième contre empêchant Capela d’inscrire deux nouveaux points. Plus discret dans le troisième quart-temps, James Harden retrouve la mire à 7m23. A six minutes de la fin du match, les Lakers tentent coûte que coûte de prendre l’avantage. Mais c’est par pour autant qu’ils vont s’empêcher de faire le spectacle. Sur ce, Lonzo envoi Javale Mcgee au dunk avec un alley-oop qui fait bouillir les fans du Staples Center. Mais le match devait être trop calme pour certains…

Car en effet une bagarre va littéralement éclater après une faute de Ingram sur James Harden. Ce dernier réclame alors que son panier soit accordé ce qui ne plait pas du tout au fautif qui va alors brusquement pousser son adversaire. La tension monte, les deux intéressés sont séparés. Mais c’est loin d’être fini puisque pendant ce temps-là Chris Paul envoie son doigt sur le visage de Rondo ce qui ne va bien évidement pas plaire à ce dernier. Rondo va alors répliquer en donner un sacré coup de poing à CP3. Pour finir Ingram tenteras de revenir dans le conflit….Bref rien de beau à voir, Ingram, Rondo et Chris Paul sont donc bien évidemment exclus.

A côté de ça, la fin du match seras anecdotique. Les Lakers vont définitivement payer leur mauvaise défense. D’abord par un trois point de P.J. Tucker, puis un autre de James Harden, tuant le match à une minute de la fin. Il y a donc 120 à 113, les Lakers ne reviendront et s’inclinent au final 124 à 115.

Toujours pas de succès donc pour les hommes de Luke Walton cette saison. Alors oui, les Lakers montrent de belles choses mais face à une équipe telle que les Rockets, la moindre lacune peut se payer instantanément. Houston peut remercier son tandem Harden-Paul (36 et 28 points) qui a brillé ce soir dans un match pas comme les autres. Houston reste à L.A. pour tenter de battre cette fois-ci les Clippers cette nuit. Les Lakers quant-à eux resteront à domicile pour accueillir les Spurs.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités